Affaire Troadec : 2 ans après le drame, où en est l'enquête ?


maison_troadec_orvault.png

Dans la nuit du 16 au 17 février 2017, Pascal Troadec, sa femme Brigitte et leurs deux enfants sont assassinés à leur domicile d'Orvault, près de Nantes. Des restes de leurs corps seront découverts quelques jours plus tard dans la ferme du meurtrier présumé, dans le Finistère, à Pont-de-Buis.

 

Un mobile flou

Le meutrier présumé, Hubert Caouissin, beau-frère du père de famille assassiné, est passé aux aveux trois semaines après les faits. Il a été mis en examen pour assassinat et atteinte à l’intégrité de cadavres. Dans la nuit du 16 au 17 février 2017, Hubert Caouissin s’était rendu au domicile des Troadec pour, selon lui, les espionner. S’en serait suivie une altercation au cours de laquelle il aurait tué les quatre membres de la famille avec un pied de biche. Hubert Caouissin aurait ensuite transporté les corps dans sa voiture pour les démembrer et les brûler dans sa ferme, dans le Finistère, à Pont-de-Buis.

Selon ses déclarations, il voulait mettre la main sur un trésor découvert par son beau-père dans un appartement à Brest. Trésor que son beau-frère, Pascal, aurait ensuite récupéré et que personne n'a pour l’instant retrouvé.

La compagne du suspect, Lydie Troadec, a également été mise en examen : pour « modification de l’état des lieux d’une scène de crime » et « recel de cadavres ». Elle était au courant des 4 meurtres et aurait aidé à nettoyer le véhicule avant de faire disparaitre les indices. 

Le 12 mars prochain, Hubert Caouissin sera extrait de la maison d'arrêt de Nantes pour être acheminé dans le Finistère, afin de se rendre à son domicile de Pont-de-Buis. Une reconstitution de la nuit du meurtre est également prévue le 30 avril, à Orvault. Le procès aux Assises, lui, pourrait s'ouvrir en 2020.