Grande America : risque de marée noire en Charente-Maritime


prefet_maritime_micro_alouettebis.png

Pour l'heure, aucune pollution n'a été détectée. Mais une marée noire est à craindre sur les côtes de Charente-Maritime et de Gironde en cas de fuite d'hydrocarbures.
Le navire transportait 2.200 tonnes de fuel lourd dans ses soutes.

Le cargo italien victime d'un incendie dimanche soir, gît actuellement à 4.600 mètres de profondeur. Il a coulé avec 2000 véhicules et 365 conteneurs, dont 45 renfermaient des matières dangereuses (une centaine de tonnes d'acide chlorhydrique, environ 70 tonnes d'acide sulfurique...). Selon les autorités, une grande partie de ces produits chimiques ont brûlé. En cas de fuite, "il y aurait un impact sur la biodiversité mais très localisé" a précisé le préfet maritime
Et alors que la mer est actuellement déchaînée en raison des mauvaises conditions météo, une surveillance est toujours en cours pour observer l'évolution des conteneurs et débris flottants.
La frégate multimissions Aquitaine et le supply VN Sapeur ont été dépêchés sur zone. Les éventuelles traces de pollution seront visibles quand l'océan sera moins agité (6 mètres de creux actuellement) 

Impact possible sur le littoral de Charente-Maritime 

Le préfet maritime, Jean-Louis Lozier, n'exclut pas une pollution aux hydrocarbures sur le littoral Atlantique. Le cargo renferme 2.200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes.
Si les côtes bretonnes devraient être épargnées, les côtes de la Charente-Maritime et de la Gironde pourraient en revanche être touchées par une marée noire, mais pas avant plusieurs jours. Le préfet maritime est toutefois resté prudent sur les possibles conséquences du naufrage du Grande America.

Jean-Louis Lozier met l'armateur face à ses responsabilités. La compagnie italienne Grimaldi Lines, propriétaire du cargo a été mis en demeure de mettre fin au danger pour la navigation et l’environnement et de traiter les éventuelles pollutions maritimes.

Dès dimanche soir, un important dispositif de secours avait été déployé pour secourir l'ensemble des membres d'équipage (26 marins et un passager) du porte-conteneurs de 213 m de long.