Une pré-étude favorable à la réouverture de la ligne ferroviaire Les Herbiers-Cholet


sncf_gare_train_1.jpg

La ligne ferroviaire Cholet-Les Herbiers revient dans le débat. Une pré-étude de faisabilité et de viabilité a été réalisée. Celle-ci s’avère positive selon le député choletais Denis Masséglia et la députée herbretaise Martine Leguille-Balloy.

C’est un vieux serpent de mer qui refait surface cette semaine à la faveur d’une pré-étude réalisée récemment : la réouverture de la ligne SNCF entre Cholet et Les Herbiers. Elle a été fermée aux voyageurs en 1939 et aux marchandises en 1992. La ligne n’est aujourd’hui utilisée que un train touristique. Celui-ci pourrait être conservé, selon l’étude citée par la députée de Vendée Martine Leguille-Balloy : « Elle prévoit aussi qu’on pourrait conserver ce train touristique. On arrive à un potentiel minimum de 700 000 voyageurs par an. ».

Les temps de trajet seraient réduits par rapport à ceux des transports en commun par la route qui existent aujourd’hui. Entre 21 et 24 minutes entre Les Herbiers et Cholet, selon le nombre d’arrêts desservis, contre environ 45 minutes en car en ce moment. Il faudrait 1h10 pour relier Angers et Les Herbiers.

Entre 35 et 45 millions d'euros

La remise en service qui prendrait environ 5 ans, coûterait entre 35 et 45 millions d’euros. « Il y a peut-être des aménagements à faire. Il faut changer les rails parce que le train touristique roule à 40 km/h, un TER c’est 120 km/h. Apparemment, les ouvrages d’art ne posent pas de problème. Les experts l’écrivent plusieurs fois, ça ne pose pas de problème majeur », affirme Martine Leguille-Balloy qui s’insurge contre le refus de la Région Pays-de-la-Loire de participer à ce projet. La rénovation de la ligne Clisson-Cholet a été inscrite dans le contrat de plan Etat-Région, ce qui n’est pas le cas pour la ligne Les Herbiers-Cholet.

Le Puy du Fou toujours pas desservi par le train

Selon Martine Leguille-Balloy, l’Est de la Vendée ne bénéficie pas d’aménagements de transports à la hauteur, notamment avec le Puy du Fou. « Il y a juste une autoroutes et quelques aménagements routiers, ce n’est pas très normal pour un tel bassin. C’est assez étonnant que ce parc n’ait pas d’accès comme les autres peuvent en avoir. Quand on pense qu’à Marne-la-Vallée [commune sur le territoire de laquelle se trouve DisneyLand Paris, NDLR], ils ont le TGV. Nous, le TGV, on doit aller le chercher à Nantes ou à Angers ». Pourtant, selon la députée de la 4ème circonscription de Vendée, le potentiel est là. « C’est pour les étudiants, les gens qui travaillent, pour avoir du logement sur Cholet ».

Les élus ont lancé une pétition sur le site Change.org intitulée « OUI à la réouverture de la ligne ferroviaire Cholet – Les Herbiers »… Ce vendredi midi, elle recueille pour le moment environ 300 signatures.