Vendée Globe - Boidevézi jette l'éponge, Shiraishi reprend son bateau


Le Français Nicolas Boidevézi ne sera pas le 6 novembre au départ du Vendée Globe aux Sables-d'Olonne (ouest de la France), ayant échoué à trouver un partenaire pour boucler son budget et revendu son bateau au skipper japonais Kojiro Shiraishi.

"Ce n'est que partie remise", affirme dans un mail le marin alsacien de 33 ans, skieur et navigateur de haut niveau avec quelque 30.000 milles en course à son actif et 3 Mini Transats en solitaire.

"Nous avons décidé de revendre notre monocoque Imoca acquis il y a un an au team japonais de Kojiro Shiraishi, ajoute-t-il. En effet, nous n'avons pas trouvé le partenaire titre qui nous aurait permis de boucler le budget de fonctionnement".

"Je serai très vite sur d'autres podiums, indique encore Boidevézi. J'ai d'autres projets de compétition de haut niveau à mon agenda et viens de monter un Fonds de dotation dans cette perspective".

Shiraishi, 48 ans, pourrait ainsi devenir le premier navigateur japonais à participer auVendée Globe s'il parvient à boucler son budget et à se qualifier pour l'Everest des mers, le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance.

"La voile est le seul sport qui concerne toute la planète", avait affirmé récemment le skipper japonais. Son bateau sera baptisé Spirit of Yukoh, en hommage à son mentor, Yukoh Tadda, vainqueur en classe II du premier BOC Challenge (1982-1983) en 207 jours.

Shiraishi a été équipier de Bruno Peyron en 1998 à bord du catamaran géant Explorer, lors du record de la traversée du Pacifique entre Yokohama et San Francisco. Il a également bouclé un tour du monde en solitaire à l'âge de 26 ans, avant de participer à la Velux Five Oceans 2006-2007, le tour du monde en solitaire avec escales. Il avait fini 2e derrière le Suisse Bernard Stamm.

Avec AFP

Rédaction Alouette