Les Français à fond la forme pendant le confinement

20 avril 2020 à 12h35 par Alexandrine DOUET

Selon une nouvelle étude de la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV), 75% des Français ont changé leurs habitudes quant à leur activité sportive depuis le début de la crise sanitaire.

ALOUETTE
Même confinés, la plupart des français continuent d'exercer une activité physique.
Crédit: Alouette | Alexandrine Douet

Confiner ne veut pas dire rester dans son canapé. Même si actuellement toutes les conditions ne sont pas réunies pour faire du sport (compétitions suspendues ou arrêtées, fermeture des salles, limitation du périmètre pour courir, interdiction de faire du vélo…) une majorité de Français a réussi à s’organiser pour continuer à exercer une activité physique.

6 français sur 10 font du sport au moins 1 heure par semaine

Dès le début du confinement, les médecins ont sensibilisé les Français à l’importance de maintenir une activité physique durant cette période. Du côté de ceux qui avaient déjà l’habitude de faire du sport, 6 français sur 10 affirment faire au moins 1 heure de sport par semaine depuis la mise en place du confinement. Ils pratiquent majoritairement (58%) chez eux que ce soit en intérieur ou en extérieur. Les Français qui courent ou qui pratiquent une activité en intérieur cherchent avant tout à se faire du bien physiquement (93%) et psychologiquement (88%) 

Le confinement, a également eu pour effet de donner envie à certains Français de se remettre au sport. C’est le cas pour 13% de la population. Et parmi les nouveaux adeptes, ils sont 55% à suivre des cours en ligne avec un coach, chez eux ou dans leur jardin.

Des inégalités persistantes dans la pratique sportive

Mais pour un certain nombre de Français, il est difficile ces dernières semaines de se mettre au sport ou de continuer à exercer une pratique sportive. Ils sont 34% à déclarer ne pratiquer aucun sport pendant le confinement. 20% évoquent des raisons pratiques : pas de matériel ou manque de place.

A contrario, chez les plus jeunes, on constate une augmentation de la pratique sportive : 24% des moins de 35 ans déclarent faire plus d’activité physique depuis le confinement. 

baromètre sport-santé.png (217 KB)

« Notre baromètre Sport Santé nous fournit depuis 9 années de précieuses indications sur la pratique sportive des Français, et cette vague réalisée en plein confinement est riche d’enseignements. Travailler sa condition physique en période de confinement est d’une importance capitale pour le bien-être physique et psychologique ainsi que le maintien du lien social de chacun d’entre nous.  Par soucis de solidarité et pour répondre aux enjeux de santé publique, notre Fédération a mis en place depuis le début du confinement le dispositif #SportSantéChezSoi. Nous prouvons aux Français qui ont besoin de nous que nous sommes là pour eux ! Notre action est utile et appréciée » Explique Patricia Morel, Présidente de la FFEPGV.

A propos du programme #SportSantéChezSoi :
Un programme d’activités physiques et sportives riche et diversifié réalisées par des animateurs professionnels de la FFEPGV. Forte de sa connaissance des besoins de ses 500 000 licenciés, la FFEPGV propose pendant le confinement (et après) des séances spécialement élaborées pour répondre à tous les besoins et à tous les profils … de 9 mois au quatrième âge, que l’on soit en pleine santé ou que l’on souffre d’une pathologie, que l’on soit très actif ou sédentaire. Des vidéos thématisées et numérotées et des ‘live’, d’une durée de 30 minutes environ et ne nécessitant aucun matériel spécifique sont disponibles sur le site sport-sante.fr et sur la chaîne Youtube FFEPGV.