Ouverture du village du 8e Vendée Globe aux Sables-d'Olonne

15 octobre 2016 à 16h07 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Le village du Vend�e Globe s'est ouvert samedi aux Sables-d'Olonne en pr�sence de la plupart des skippers qui participeront � la course autour du monde en solitaire, dont le d�part sera donn� le 6 novembre.

Le ruban tricolore a �t� officiellement coup�, sous le crachin, par le pr�sident (LR) de la r�gion Pays de la Loire, Bruno Retailleau, en pr�sence de plusieurs centaines de personnes, a constat� un photographe de l'AFP.

La foule a ensuite rapidement investi les pontons o� sont amarr�s 28 des 29 voiliers qui participeront � la course. Le skipper japonais Kojiro Shiraishi, le premier marin asiatique de l'histoire du Vend�e Globe, se taillait d'ores et d�j� un franc succ�s aupr�s du public, plusieurs dizaines de personnes venant le saluer et l'encourager dans la matin�e.

Quant � S�bastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean), il devrait arriver aux Sables-d'Olonne vers le 19-20 octobre, ayant d� remplacer son m�t en catastrophe apr�s l'avoir cass� lors d'un test de retournement.

Apr�s une matin�e et un d�but d'apr�s-midi o� ont altern�s �claircies et passages nuageux, le soleil a brill� momentan�ment au-dessus de la cit� vend�enne et les curieux se sont faits plus nombreux, a constat� un correspondant de l'AFP.

"C'est un spectacle magnifique, a d�clar� Anne, 59 ans. On vient r�ver tous les 4 ans en ayant envie de monter sur ces bateaux, ce qu'on n'arrive jamais � faire, h�las".

"Les gens viennent nous voir, prennent des photos, c'est tr�s sympa. Je retrouve l'ambiance que je connais bien car je l'ai d�j� fait deux fois", a confess� Armel Le Cl�ac'h, engag� sur Banque Populaire VIII.

"Toute l'�quipe et moi avons travaill� pour �tre pr�sents ici avec un bateau performant", a-t-il ajout�. Ca fait un an et demi qu'il est � l'eau. C'�tait beaucoup de travail en amont pour arriver ici. Il y a beaucoup de fiert� de toute l'�quipe parce que ce sont beaucoup d'heures de travail dans l'ombre pour avoir ces bateaux qui sont des formules 1 des mers".

"C'est toujours un moment un peu �mouvant, l'ouverture du village", a confi� pour sa part Bertrand De Broc (MACSF). "Pour moi, c'est l'occasion de voir les gens d'il y a 20 ans parce que c'est mon 4� Vend�e Globe. Ca donne un peu le coup d'envoi et pour le public c'est important", a dit le skipper de 56 ans, avant de r�v�ler : "C'est peut-�tre mon dernier Vend�e Globe. Quatre c'est bien. Physiquement c'est dur, l� �a commence � tirer".

Le village du Vend�e Globe s'�tend sur quelque 25.000 m2 autour du bassin de Port Olona, le port de plaisance des Sables-d'Olonne, o� sont attendues plus d'un million de personnes d'ici le d�part.

Long de 21.638 milles, soit quelque 40.075 kilom�tres, le Vend�e Globe est l'�preuve ultime dans la course en solitaire, surnomm�e "l'Everest des mers". N�e en 1989, la course se d�roule tous les quatre ans avec des Imoca, des monocoques de 60 pieds (18,28 m).

Le plateau est particuli�rement riche cette ann�e, quantitativement et qualitativement. Vingt-neuf skippers sont engag�s, contre vingt au d�part de la derni�re �dition en 2012 (mais 30 en 2008, le record), et une dizaine d'entre eux est en mesure de l'emporter.

Le dernier vainqueur de la course, en 2013, est Fran�ois Gabart, en 78 j 2 h 16 min, record � battre.