Infos

Tours : une expérimentation pour limiter les déchets liés à la vente à emporter

23 mars 2021 à 13h30 Par Bastien Bougeard
Ces boîtes en verre seront proposées à des clients testeurs
Crédit photo : B.Bougeard | Alouette

L’association Zéro déchet Touraine va tester du 12 avril au 12 juillet un dispositif de vente à emporter dans des restaurants. À la place des contenants en cartons, ce sont des boîtes en verres qui seront proposées aux clients.

C’est devenu un des seuls plaisirs que l’on peut se permettre en ces temps de couvre-feu, commander un bon plat à emporter. Le dispositif s’est largement développé depuis un an et le premier confinement. Mais un dispositif qui génère beaucoup de déchets entre les sacs en papiers et boîtes en plastique.

9 commerçants de Tours volontaires pour une expérimentation

Le projet baptisé pass’plat va donc être testé à partir de la mi-avril. « Nous nous appuyons sur 9 restaurants, traiteurs ou autres métiers de bouche situés à Tours, précise Danielle Gouye bénévole de Zéro déchet Touraine. Le client s’appuiera sur une application qui lui permettra de repérer les commerces proposant le service ». Ensuite, il passe commande, le client peut retirer ses boîtes en verre, dans la limite de deux par personne. Une fois le plat mangé, il rapporte ses deux boîtes sales chez un collecteur, qui se situe dans des épiceries par exemple. Un bénévole de l’association vient ensuite les prélever pour les amener chez un prestataire qui va s’occuper de les laver. Une fois les boîtes nettoyées, elles seront redonnées aux commerçants.

Des volontaires toujours recherchés

Pour cette expérimentation, chacun peut se porter volontaire, il suffit de remplir un formulaire en ligne. Le projet représente un budget de 4 600 euros financés en fond propre. L’objectif est de tendre vers une réduction des déchets liés à la vente à emporter. 200 boîtes vont être mises en circulation pour cette première expérimentation. Si les conclusions sont bonnes, l’association n’exclut pas d’inscrire le projet dans la durée et pourquoi pas l’étendre à d’autres villes du département comme Amboise, Chinon ou Loches.