Infos

Angers SCO : "Un manque de respect", le coup de gueule de Stéphane Moulin

08 novembre 2019 à 14h16 Par Denis Le Bars
Stéphane Moulin devant les caméras d'Angers Télé.
Crédit photo : Archives

Dans la conférence de presse d'avant-match d'Angers SCO, Stéphane Moulin l'entraîneur du club angevin, commente l'idée selon laquelle le niveau de la Ligue 1 serait faible.

Angers SCO deuxième du classement de Ligue 1 ? C'est parce que le niveau est faible. Dans sa conférence de presse d'avant-match (Reims-Angers, samedi 20h), Stéphane Moulin a réagi à ce commentaire souvent entendu ces dernières semaines. Il réfute cette idée, et ne manque pas d'arguments.  « Je trouve que c’est extrêmement réducteur », commente le technicien angevin. Et d'ajouter: « J’aimerais que les gens qui parlent comme ça me disent sur quels critères ils se basent. Une équipe forte ne l’est pas simplement sur le plan technique. Les grosses équipes comme Lyon, Marseille et Monaco ont des joueurs de qualité, mais il faut aussi prendre en compte la tactique, l’aspect athlétique et l’aspect mental. Donc ça donne des matchs serrés, difficiles à gagner, comme le dit lui-même Julien Stéphan l’entraîneur de Rennes. »

Le baromètre des Coupes d’Europe

A propos des mauvaises performances des clubs français en Coupe d’Europe, on pourrait en conclure que le niveau du championnat français n’est pas élevé. Ce à quoi l’entraîneur angevin répond : « C’est vrai que les résultats de Saint-Etienne et de Rennes (notamment) ne sont pas bons, mais ces clubs ne sont pas bien classés non plus dans le championnat de France (Saint-Etienne 8e, Rennes 14e) ». On pourrait donc en conclure qu’ils ne sont pas très bon actuellement.

L’exemple du championnat anglais

L’entraîneur angevin ajoute : « C’est très Français de dire que c’est mieux ailleurs », avant de citer l’exemple du club de Leicester, ancien vainqueur du championnat anglais, aujourd'hui troisième devant Chelsea, Arsenal, Manchester United et Tottenham (le finaliste de la dernière Ligue des Champions occupe actuellement la 13e place de la Premier League). « Quand Leicester a remporté le championnat anglais, à aucun moment on a dévalorisé ce championnat. On a dit : « Quelle belle histoire cette équipe, c’est formidable ! ». En France, quand Dijon bat Paris (le week-end dernier), c’est Paris qui a mal joué, ce n’est pas Dijon qui a bien joué ».

Thomas Mangani sur la même longueur d’onde

Stéphane Moulin estime par ailleurs qu'on « manque de respect pour les équipes qui travaillent, et pour les joueurs, en particulier les nôtres. Cela dit, le SCO trace sa route. D'ailleurs, on s’en fout complètement », conclut le technicien angevin, avant de laisser le micro à son joueur Thomas Mangani. Le milieu de terrain, interrogé sur le même thème répond : « On n’a même pas abordé le sujet entre nous. Il y a tellement d’heures de débat à la télé qu’il faut bien trouver des sujets. Après chacun a le droit de penser ce qu’il veut ».

Le joueur angevin, tout comme son entraîneur, n’ont pas manqué de citer un autre « petit » bien classé : le Stade de Reims (7e), que le SCO affronte ce samedi soir au Stade Auguste-Delaune.