Confinement : des "rassemblements pour la messe" dans tout l’Ouest de la France

13 novembre 2020 à 15h20 par Julia Maz-Loumides

À Angers, Poitiers, Saint-Brieuc, Nantes ou encore La Roche-sur-Yon, des manifestations sont prévues ce dimanche 15 novembre 2020 pour demander le retour des célébrations durant ce second confinement.

ALOUETTE
Les lieux de cultes sont clos depuis le vendredi 30 octobre 2020.
Crédit: Archives

En raison de la crise sanitaire actuelle, les lieux de cultes en France sont fermés jusqu’au 1er décembre, date théorique de la fin de ce deuxième confinement. Sur Twitter, des contestations s’élèvent et le hashtag "pourlamesse" appelle à de nombreux rassemblements ce dimanche 15 novembre 2020.

Manifestation nationale

Déjà le dimanche 8 novembre, quelques 500 personnes s’étaient rassemblées devant la cathédrale de Nantes lors d’une manifestation déclarée en préfecture. Cette fois, de nombreuses villes sont impliquées dont Saint-Brieuc. Un évènement Facebook rappelle les gestes barrières avant de donner rendez-vous aux intéressés à 15h15 place Saint-Michel. C’est aussi le cas à Poitiers.

Dans les Pays de la Loire, Angers, Nantes, Luçon et La Roche-sur-Yon sont concernés. En Anjou, le rassemblement se tiendra à 12h sur le parvis de la cathédrale d’Angers. Au chef-lieu de Loire-Atlantique, le rendez-vous est fixé à 10h30 place Graslin, unique lieu autorisé par la préfecture.

Dans toute la France, différentes associations et particuliers soutiennent ces manifestations : Anjou Conférences, Notre-Dame de Chrétienté, Jean-Yves Rineau ou encore Nantes Solidarité Chrétiens d’Orient et de France. Pourtant, le diocèse ne relaie pas ces appels, les vicaires généraux nantais ayant rappelé que "contrairement à d’autres périodes de l’histoire ou d’autres régions du monde, les chrétiens ne sont pas persécutés. L’empêchement actuel de célébrer la messe est uniquement lié à une cause sanitaire".

Gérald Darmanin doit rencontrer les représentants des cultes ce lundi 16 novembre au matin afin "d’évoquer avec eux les modalités d’organisation dans la période actuelle", a-t-il déclaré ce vendredi 13 novembre sur Twitter.