Infos

Indre-et-Loire : des villes étendent les terrasses des restaurants pour la réouverture

02 juin 2020 à 10h11 Par Bastien Bougeard
La ville de Tours propose aux restaurateurs et aux propriétaires de bars une extension de leurs terrasses.
Crédit photo : ADT-Touraine - Stevens Frémont

Pour accompagner la réouverture des bars et des restaurants, des villes ont décidé d’augmenter la surface des terrasses des bars et restaurants. Cet aménagement doit permettre d’accueillir le plus de clients dans le respect des consignes sanitaires.

La date du 2 juin était attendue par de nombreux propriétaires de bars, cafés et restaurants. Ils peuvent, à compter de ce jour, rouvrir leur établissement. Mais ils doivent mettre en place un protocole sanitaire strict. Pas plus de 10 personnes par table et un mètre de distance entre chaque table. Un casse-tête pour certains restaurateurs.

" Nous risquons d’accueillir moins de clients " 

Conséquence, de nombreux responsables d’établissements ont dû se réorganiser. « Nous avons tout mesuré avec un mètre, détaille Jérémy Dubois co-gérant d’un café. Mais avec ces mesures, nous accueillerons moins de clients que prévu, c’est certain ». Pour parer à ces problèmes, les villes d’Amboise, Chinon et Tours ont décidé d’augmenter la surface des terrasses dans certains endroits de la ville. La direction du commerce de la ville de Tours a mis en place un formulaire que doivent remplir les propriétaires pour demander une extension de leurs terrasses. Après analyse de la demande, un arrêté d’autorisation sera délivré au commerçant.

Des places fermées à la circulation

Ces autorisations ne sont pas sans conséquences sur la circulation. À Amboise, La Nouvelle République, explique que la place Michel-Debré et la rue nationale seront fermées à la circulation de 11 h 30 à 23 heures. À Chinon, la rues Haute Saint-Maurice sera fermée aux voitures de 11 heures à 15 heures et de 18 heures à 1 heure du matin. En revanche, le stationnement sera toujours possible sur la partie haute de la place du Général de Gaulle, une extension des terrasses étant prévue sur la partie basse de la voie.