Intoxication alimentaire collective hier soir à Luçon

14 décembre 2015 à 7h50 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Le communiqu� des Sapeurs-Pompiers : 

 

Dimanche 13 d�cembre 2015, peu avant 19h30, Le Centre de traitement de l?alerte (CTA) re�oit une demande de secours pour une personne ayant fait un malaise, � Lu�on, au cours d?une f�te familiale r�unissant une trentaine de personnes dans un garage.

A son arriv�e sur les lieux, l?�quipage du V�hicule de secours et d?assistance � victime de Lu�on (VSAV) (Ndla : ambulance) constate le d�clenchement du d�tecteur de monoxyde de carbone (CO) dont est �quip� le sac de premier secours.

Les sapeurs-pompiers proc�dent imm�diatement � la ventilation des locaux et � l?�vacuation de l?ensemble des personnes sur place

Nombreuses victimes

Outre la prise en charge de la personne ayant fait un malaise, rapidement les secours supposent une intoxication de plusieurs des personnes pr�sentes. le chef de groupe demande des renforts. Le CTA engage 5 VSAV suppl�mentaires, qui sont compl�t�s par 2 �quipes m�dicales du Samu et 3 ambulances priv�es.

Un point de rassemblement des victimes est organis� au centre de secours de Lu�on, permettant que les bilans m�dicaux soient r�alis�s dans un environnement sain et chauff� en attendant l?arriv�e du Poste m�dical avanc� dont le concours est requis.

 

Il est progressivement confirm� que 32 personnes sont impliqu�es dans l?intoxication par ce gaz inodore et potentiellement mortel. 21 d?entre elles sont class�es � urgences relatives �, tandis que 6 victimes sont d�clar�es en � urgence absolue �. Toutes doivent �tre transport�es vers les milieux hospitaliers (Angers, La Roche, Lu�on, Les Sables d?Olonne et Fontenay le Comte) pour surveillance, et passage au caisson hyperbare pour les plus gravement atteintes. Une noria est mise en place pour assurer le transport de ces victimes, au moyen de 12 VSAV au total et des ambulances priv�es pr�sentes.

A noter : 5 personnes sont indemnes et regagnent leurs domiciles.

 

(Moyens engag�s)

Une cinquante de sapeurs-pompiers sont mobilis�s pour cette intervention. Ils proviennent des centres de secours d?Aizenay, Avrill�, Champagn� les Marais, La Chaize le Vicomte, La Roche sur Yon, L?Hermenault, Les Sables d?Olonne, Lu�on, Mareuil sur Lay, Saint Martin des Noyers, Saint Michel en L?Herm.

 

 

Conseils de pr�vention

-        A�rez votre logement m�me en hiver, et ne bouchez jamais les entr�es d'air ou grilles d'a�ration.

-        Attention aux chauffages d'appoint, ils ne sont pas raccord�s � l'ext�rieur. Si vous utilisez un, assurez-vous que la pi�ce soit bien ventil�e, et ne le faites pas fonctionner plus de deux heures d'affil�e car il consomme l'oxyg�ne de la pi�ce o� il fonctionne et y rejette la totalit� des gaz br�l�s.

-        N'utilisez pas en int�rieur un groupe �lectrog�ne, un barbecue, un brasero ou tout autre appareil d�gageant des fum�es et gaz de combustion.

-        Votre installation de chauffage est tomb�e en panne ? N'utilisez surtout pas de panneaux radiants, de brasero, de r�chaud de camping pour vous r�chauffez. Et ne laissez pas fonctionner le four de votre cuisini�re en laissant la porte ouverte.

-        Nettoyez r�guli�rement les br�leurs de votre cuisini�re � gaz de mani�re � voir une flamme bleue et courte dans chaque orifice.

-        Ne laissez pas tourner le moteur de votre voiture dans un garage ferm�.

CO : les signes qui alertent

 

Le monoxyde de carbone est aussi appel� � gaz silencieux � : inodore, incolore, il provoque une alt�ration de la conscience qui peut conduire au coma puis � la mort.

Les signes qui alertent : maux de t�te, naus�es, �tourdissements, vomissement, teint � rose-carotte � sont les premiers signes d?une intoxication au monoxyde de carbone. Une somnolence peut appara�tre, avec acc�l�ration du pouls. Si rien n?est fait, la victime peut s?�vanouir ou convulser. S?ensuivra un coma, puis le d�c�s en l?absence de secours d?urgence.

 

Conduite � tenir en cas de suspicion

 

  • A�rez les locaux imm�diatement en ouvrant les portes et fen�tres.-
  • Sans perdre de temps, quittez les lieux et, le cas �ch�ant, organisez l?�vacuation des personnes se trouvant avec vous dans la pi�ce, et mettez-vous � l?air libre.
  • Appelez les secours depuis l?ext�rieur du b�timent o� vous vous trouviez.