Angers et La Flèche : des figurants recherchés pour un long-métrage

30 juillet 2021 à 11h09 par Victoria Maquet Foucher

Une centaine de figurants sont recherchés pour des scènes du prochain long-métrage de Guillaume Bureau. L’équipe de tournage sera à Angers et à La Flèche du 30 août au 11 septembre 2021.

Des figurants recherchés pour le nouveau film de Guillaume Bureau
Des figurants recherchés pour le nouveau film de Guillaume Bureau
Crédit: Pixabay

Pour son prochain long-métrage, le réalisateur Guillaume Bureau est à la recherche d’une centaine de figurants et rôles, de différents profils. L’histoire du film se déroule en 1920, les candidates femmes doivent donc avoir les cheveux longs ou mi-longs, sans couleurs ni mèches. Les hommes doivent avoir les cheveux courts. Barbes, boucs ou moustaches sont bienvenus. La production recherche ainsi :

Pour les scènes d’un club de Jazz, à La Flèche, du 30 août au 2 septembre :

  • 8 femmes danseuses de 25 à 45 ans: charleston et valse (4 rôles et 4 silhouettes)
  • 5 femmes musiciennes: batterie, piano, saxophone, scie (4 jours, silhouettes)
  • 30 hommes et 10 femmes de 25 à 50 ans. Savoir danser est un plus (1 journée, figuration)

Pour les scènes d’un mariage, à Angers, du 3 au 11 septembre :

  • 20 femmes et 10 hommes de 17 à 65 ans (1 journée, figuration)
  • 10 hommes et femmes de tous âges. Doivent savoir chanter (1 journée, figuration)

Pour candidater, rendez-vous sur le site castprod et y communiquer les informations suivantes : nom, prénom, âge, ville de résidence, disponibilités et CV artiste. Dans l’objet, il est nécessaire de mentionner dans l’objet "La Flèche" ou "Angers" selon l’annonce correspondante.

Le film 

Intitulé "Un cœur en abîme", le film se déroule en 1920. Il raconte l’histoire de Julien Delaunay, disparu pendant la Grande guerre. La presse publie le portrait d’un homme amnésique : Julie, sa femme, le reconnaît. Ils se retrouvent et réapprennent à s’aimer, mais une autre femme affirme qu’il est son mari. Au casting : Louise Bourgoin, Leïla Bekhti et Karim Leklou.