Des masques usagés transformés en cendriers de plage

22 juillet 2021 à 15h55 par Victoria Maquet Foucher

"Pense à ta belle mer, recycle", une opération lancée par les entreprises Plaxtil et Essaimons basées à Châtellerault dans la Vienne, vise à transformer des masques usagés en cendriers de plage.

Pense à ta belle mer, recycle
Pense à ta belle mer, recycle
Crédit: Plaxtil

En juin 2020, l’entreprise Plaxtil basée à Châtellerault dans la Vienne était la première au monde à lancer une solution de recyclage pour les masques jetables. Suite au succès de cette démarche, la start-up a pris la résolution de multiplier ses actions par la mise en place d’un réseau de collecte et de recyclage sur d’autres territoires comme à Paris, Poitiers, Meudon et bien d’autres, ainsi qu’en s’alliant à des entreprises volontaires.

plaxtil
Crédit: Plaxtil

Une initiative à la fois écologique et solidaire


L’opération "Pense à ta belle mer, recycle" lancée par Plaxtil avec Essaimons, s’adresse à tous les acteurs publics et privés du littoral français : régions, départements, mais aussi hôtels, restaurants, campings, etc.


Cette initiative circulaire est à la fois écologique et solidaire : ces organisations peuvent commander une "boîte qui recycle pour de vrai" sur les sites internet de Essaimons et Plaxtil, et peuvent ainsi récupérer jusqu’à 500 masques usagés de tous types (jetables, chirurgicaux, FFP2, tissu). Ils sont alors récupérés et transformés en cendriers de plage, qui permettent de lutter contre la pollution liée aux masques jetés mais aussi aux mégots.


Les bénéfices obtenus grâce à cette opération seront reversés à des associations de protection des mers et des océans.

Cendrier de plage et "boîte qui recycle pour de vrai"
Cendrier de plage et "boîte qui recycle pour de vrai"
Crédit: Plaxtil