Deux-Sèvres : deux membres d'un collectif anti-bassines interpellés

28 octobre 2021 à 8h19 par Arnaud Laurenti

Trois militants anti-bassines, dont le porte-parole du collectif "Bassines non merci !", ont été placés en garde à vue mercredi dans le cadre de l'enquête sur les débordements de la manifestation du 22 septembre dernier à Niort et Mauzé-sur-le-Mignon.

Gendarmes
Crédit: Archives

Le 22 septembre dernier, près de 700 militants anti-bassines se sont introduits sur le chantier de la retenue d'eau de Mauzé-sur-le-Mignon. La mobilisation a entraîné la dégradation d'un engin de chantier et des affrontements avec les forces de l'ordre, faisant cinq blessés, dont trois chez les gendarmes.

 

Ce mercredi 27 octobre, deux membres du collectif "Bassines non merci !", dont son porte-parole, et un membre de la Confédération paysanne, ont été interpellés et placés en garde à vue. Leur domicile a également été perquisitionné à Arçais, Marigny et Clazay. 

Si Julien le Guet, porte-parole du collectif, a été relâché dans l'après-midi, les deux autres personnes se trouvaient toujours en garde à vue mercredi soir.

Les anti-bassines ont prévu une nouvelle journée de mobilisation le 6 novembre prochain, à Mauzé-sur-le-Mignon.