Indre-et-Loire : retour du masque à l’école et des jauges dans les salles de spectacle

5 novembre 2021 à 10h39 par Bastien Bougeard

La préfète d’Indre-et-Loire renforce les mesures barrières après une dégradation de la situation sanitaire dans le département. À partir du 8 novembre, le masque fait son retour à l’école et dans les salles de spectacle.

Port du masque obligatoire Indre-et-Loire
Port du masque obligatoire Indre-et-Loire
Crédit: B.Bougeard | Alouette

Il avait tendance à rester au fond du sac ou à la maison. À partir du 8 novembre, les habitants d’Indre-et-Loire vont devoir de nouveau porter le masque dans plusieurs lieux.

L’Indre-et-Loire au-dessus du seuil d’alerte

Depuis plus de 10 jours, la situation sanitaire se dégrade de façon continue dans le département. Le taux d’incidence est de 58 nouveaux cas pour 100 000 habitants ce 5 novembre, soit au-dessus du seuil d’alerte (50 cas pour 100 000). Il s’établissait à 20 cas de covid il y a un mois jour pour jour. Comme annoncé, le masque redevient obligatoire pour les élèves dans les écoles primaires dès le 8 novembre, y compris lors des activités périscolaires. Cette mesure s’applique aux enfants de plus de six ans.

Jauge de 75 % pour les spectacles debout

Du changement est également à prévoir pour les professionnels du spectacle et de la nuit. « À compter du 8 novembre, les rassemblements de spectateurs debout venu assister à un concert devront respecter une jauge maximale de 75 % de la capacité d’accueil du lieu ». Cela concerne les salles de concert, les discothèques, les enceintes sportives ou encore les chapiteaux. La préfecture d’Indre et Loire rappelle également que le port du masque est toujours obligatoire sur les marchés, dans les files d’attentes et lors des manifestations ainsi qu’en intérieur, dans les lieux n’exigeant pas de passe sanitaire.

La préfecture rappelle également que la dose de rappel peut être administrée aux personnes de plus de 65 ans, 6 mois après la dernière injection, ou 4 semaines si le vaccin Jansen a été administré aux patients. Les personnes sévèrement immunodéprimée peuvent également recevoir cette dose de rappel à partir de 3 mois après la dernière injection, après avis médical.