La fin des voitures à essence et diesel dès 2035 ?

15 juillet 2021 à 15h14 par Léanne Coste

La Commission européenne a proposé ce mercredi 15 juillet l’interdiction de vente de voitures neuves à essence ou diesel à partir de 2035. Cette décision a été actée au profit des motorisations 100% électriques.

Une page de l'histoire se tourne au profit des moteurs électriques
Une page de l'histoire se tourne au profit des moteurs électriques
Crédit: Unsplash

Plus aucune voiture à moteur essence ou diesel en 2035 ? C’est ce que souhaite Bruxelles qui a fait cette proposition ce mercredi 15 juillet dans le but de réduire à zéro les émissions de CO2 des véhicules neufs pour lutter contre le changement climatique. À noter que cette mesure doit encore être discutée pendant plus d’un an par le Parlement Européen et les États membres

Une page d’histoire se tourne. Pendant plus d’un siècle, l’Europe, berceau de marques prestigieuses, reste considérée comme un moteur de l’innovation automobile. Pour autant, la voiture, étant le premier mode de déplacement des Européens, est devenue brocardée pour ses émissions de gaz à effet de serre. 

Face à une telle urgence, l’UE a décidé de durcir ses objectifs de réduction de CO2 et vise par la même occasion la neutralité carbone en 2050. Une suppression complète des émissions automobiles a donc été proposée par Bruxelles relever un tel challenge. 

L’essor de l’électrique

Les voitures électriques progressent fortement. Elles ont représenté près de 8% des immatriculations en Europe de l'Ouest sur les cinq premiers mois de l'année, soit 356.000 véhicules, "plus que sur l'ensemble de l'année 2019", selon l'analyste allemand Matthias Schmidt.

Les nouvelles réglementations auront pour but de pousser à l’abandon des moteurs essence et batterie. Si Bruxelles instaure des mesures d'accompagnement notamment pour développer les bornes de recharge, "nous sommes ouverts à des réductions de CO2 supplémentaires en 2030", a affirmé récemment Oliver Zipse, président de l'association européenne des constructeurs (ACEA).

Les constructeurs sont-ils prêts ? 

Sous pression de l'UE et grâce aux aides publiques, les constructeurs ont électrifié leurs gammes. Le marché des hybrides et des électriques a explosé en Allemagne, en France et en Italie depuis 2020. Mais leurs investissements dans ce domaine sont très variables

Ainsi, Volkswagen et Volvo ont présenté les plans les plus ambitieux avec, respectivement, 60% de voitures électriques en Europe, et 100% dans le monde, d'ici 2030. Renault, pionnier de l'électrique avec sa Zoé, accélère sa transition en pointe sur les hybrides.

(Avec AFP)