La RN141 coupée entre Angoulême et Limoges en raison d’un exercice de sécurité civile

12 octobre 2021 à 5h00 par Thierry Matonnat

Ce mardi 12 octobre, la préfecture de la Haute-Vienne organise un exercice de sécurité civile simulant un accident de grande ampleur sur la N141. Durant l’exercice, la circulation sera bloquée dans les deux sens de circulation à hauteur de Veyrac.

Exercice de sécurité civile
Crédit: Archives

Afin de tester la chaîne de coordination des secours, le commandement, la communication et le système d’identification des victimes, la préfecture de la Haute-Vienne organise régulièrement des exercices de sécurité civile dans le cadre du schéma ORSEC No-Vi (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile, Nombreuses Victimes).

Un accident impliquant de nombreuses victimes

Dans le scénario de cet exercice de terrain, plusieurs véhicules devraient être impliqués dont probablement un bus scolaire. L’exercice se déroulera sur la route nationale 141 entre Saint-Junien et Limoges. De nombreux mouvements de véhicules de secours ainsi que de forces de sécurité vont intervenir. Pour des raisons de sécurité et afin de limiter les effets des perturbations, les mesures de gestion de la circulation ont été arrêtées.

Des déviations

Durant l’exercice qui devrait se dérouler entre 9h et 17h, la circulation sur la RN141 sera interrompue entre Limoges et Saint-Junien dans les deux sens de circulation de la sortie 65 à la sortie 66.

Les usagers sont invités à suivre les itinéraires de déviation mis en place.

Dans le sens est-ouest (Limoges, Saint-Junien), les véhicules sortiront à la sortie 65 et emprunteront la RD 941 puis la DR 101 pour reprendre la RN 141 à l’entrée 66.

Dans le sens ouest-est (Saint-Junien, Limoges) les véhicules sortiront à la sortie 66 et emprunteront la RD941 puis la RD3 pour reprendre la RN141 à l’entrée 65.

Les Poids lourds (PL) stationnés sur l’aire de repos du « Loubier », seront autorisés à quitter l’aire.

Plus de 200 personnes engagées

Sont mobilisés, la Gendarmerie nationale, le service régional de police judiciaire, les sapeurs pompiers du SDIS et les équipes du SAMU, l’université de Limoges, la délégation militaire de défense, les personnels de l’Agence régionale de santé, de la Cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP), de la préfecture, les associations agréées de sécurité civile (ADPC, UDPS), les mairies de Saint Junien, Saint Brice sur Vienne, Saint Victurnien, Oradour sur Glane et Veyrac.

Un test grandeur nature

La préfecture indique que la réalisation d’exercices de sécurité civile, réguliers et réalistes, est nécessaire pour renforcer l’efficacité des dispositifs opérationnels des services intervenant dans la gestion de crise. Ils permettent d’éprouver les dispositions prévues dans les plans ORSEC, de tester la mise en œuvre des procédures et l’utilisation des outils. Les exercices « terrain » permettent de tester la réactivité, la bonne coordination des services et le déploiement de leurs moyens sur le terrain.