À La Roche-sur-Yon, les premiers collants recyclés et consignés

22 septembre 2020 à 6h50 par Julia Maz-Loumides

L’Atelier Unes, marque de mode éco-responsable pour femme, lance sa gamme de collants écologiques et résistants. À bas les fins de journées trouées !

ALOUETTE
Les collants recyclés et consignés sont en précommande
Crédit: Atelier Unes

La soirée ne fait que commencer et déjà, du genou jusqu’à la cheville, ce qui devait arriver arriva : ce collant 40 deniers acheté 4 euros est filé. Durée de vie : très courte. Après un aller simple pour la poubelle, ce bas ne fait pas bonne figure : « 130 millions de paires de collants sont vendues chaque année, responsables de 7 315 tonnes de déchets », nous apprend l’association Halte à l’Obsolescence Programmée. D’après leurs études, 40% des consommatrices n’utilisent leur collant que 2 à 3 fois maximum.

Face à ce constat, l’Atelier Unes, basée à La Roche-sur-Yon, a pensé le collant recyclé et consigné. Pour la fabrication, l’entreprise a choisi une fibre composée à 60% de matière réutilisée, des chutes de Nylon, qui permettent des économies en pétrole et en eau. Ce composant nommé Q-Nova est une création Italienne de l’entreprise Fulgar : 100% fabriqué chez nos voisins.

C’est également le cas d’une autre entreprise française, REV Society. Elle assure des collants 100% made in Europe, utilisant 80% d’eau en moins par rapport à des bas classiques. Du côté Suédois, c’est Swedish Stockings qui propose des gammes de chaussettes et de collants composées à 76% de chutes de matières provenant de l’industrie du Nylon. Petit plus : aucun colorant chimique n’est utilisé.

L’écologie a un prix

Si l’alternative écologique séduit les gambettes, ce n’est pas le cas du porte-monnaie. Comptez une vingtaine d’euros dans n’importe quelle boutique proposant des collants éco-responsables. Chez l’Atelier Unes, le concept est simple : 21 euros le collant + 2 euros de consigne. Oui, comme l’écocup en festival. Le bas est porté, usé, pour une durée normalement plus longue que dans le commerce classique. Puis l’acheteuse peut le renvoyer gratuitement et récupérer sa consigne. Le collant est ensuite découpé pour créer les chouchous de la même marque.

Les précommandes sont ouvertes à l’Atelier Unes. Il ne reste plus qu’à se lancer pour être à un denier de réduire son empreinte carbone.