Âge minimum, vitesse réglementée, port du casque… L’usage des trottinettes électriques est désormais encadré

25 octobre 2019 à 7h43 par Clovis Canivenc

Les trottinettes électriques font leur entrée au Code de la Route à partir de ce samedi. L’usage de ces « engins de déplacement personnel motorisés » sera désormais encadré.

ALOUETTE
L'usage des trottinettes électriques est désormais encadré par le Code de la Route.
Crédit: WIkipédia | Sebleouf

Elles ont envahi les villes depuis plusieurs mois. L’usage des trottinettes électriques sera désormais strictement encadré par le Code de la Route. En effet, un décret a été publié au Journal Officiel ce vendredi 25 octobre. Il entrera en vigueur en partie samedi et totalement le 1er juillet 2020.

12 ans minimum, trottoirs interdits, port du casque…

Pour conduire une trottinette électrique, il faudra désormais avoir 12 ans minimum. Si un enfant d’un âge inférieur à celui fixé par le gouvernement monte sur l’engin à deux roues, la personne majeure qui l’accompagne s’expose à une amende de 135 euros.

Il est également interdit de monter à deux sur une trottinette, donc de transporter les enfants à l’école par exemple. Une amende de 35 euros est prévue en cas d’infraction. Le port du casque et d’un gilet réfléchissant est désormais obligatoire sur route hors agglomération.

Autre mesure très attendue : l’encadrement de la circulation sur les trottoirs où les trottinettes envahissaient régulièrement l’espace public. Il y est désormais interdit de circuler, sauf cas exceptionnel. Les usagers devront désormais rouler sur les pistes cyclables, les routes limitées à 50 km/h ou dans les zones piétonnes. Les contrevenants pourront être sanctionnés d’une amende de 135 euros.

Une amende de 1 500 € si excès de vitesse             

Le texte du gouvernement encadre également la vitesse de ces « engins de déplacement personnel motorisés ». La vitesse maximale est fixée à 25 km/h. Dans le cas où un utilisateur conduirait à une vitesse supérieure, l’amende est très salée : 1 500 euros, et 3 000 euros en cas de récidive. Certaines trottinettes électriques pouvaient rouler jusqu’à 80 km/h.