Angoulême : des bons d'achat de 50 euros offerts aux habitants pour soutenir les commerces

5 juin 2020 à 6h37 par Arnaud Laurenti

Le conseil municipal de la ville a voté jeudi en faveur du dispositif "Déclic" : 10 000 bons d'achat de 50 euros vont être distribués aux habitants pour soutenir les 600 commerces qui ont dû fermer pendant le confinement.

ALOUETTE
Crédit: Archives

500 000 euros : c'est le coût de l'opération "Déclic" adopté hier par le conseil municipal d'Angoulême et qui vise à soutenir la reprise de l'activité au sein des 600 commerces de la ville fermés pendant le confinement. Des bons d'achats de 50 euros à dépenser au sein de ces commerces vont être offerts aux habitants.

Valables dès la mi-juin

Si 10 000 bons d'achat vont ainsi être émis, ces dernier seront distribués à "des personnes ayant exercé une activité d’intérêt général", explique Xavier Bonnefont, le maire d'Angoulême, dans Charente-Libre. Sont concernés notamment "le personnel du centre hospitalier, les salariés d’Ehpad, les éboueurs, ou encore les couturiers qui ont fabriqué des masques", liste le quotidien.

Ces bons d'achats seront valables un mois et à dépenser dès mi-juin dans les 600 commerces de la ville fermés pendant le confinement et dont le siège social se trouve en Charente.

Si l'opposition s'est montrée sceptique sur l'efficacité du dispositif, le maire d'Angoulême mise pour sa part sur un effet démultiplicateur et espère que "1 ou 1,5 million d’euros" seront ainsi dépensés dans les commerces de la ville.

Le coût de "Déclic" est de 500 000 euros : 450 000 euros pris en charge via un emprunt par la ville et 50 000 euros par la Chambre de Commerce et d'Industrie.

Les conseillers municipaux ont également validé la suspension des taxes d'occupation du domaine public : les commerçants seront donc éxonérés de redevance sur les terrasses.