#Armes saisies en Vendée: l'homme impliqué est un collectionneur (parquet)

21 février 2016 à 15h43 par Rédaction Alouette

<p>L'homme impliqué dans l'enquête ouverte après la saisie jeudi, à son domicile en Vendée, d'un véritable arsenal - fusils d'assaut, carabines grenades et des milliers de munitions - est un collectionneur, a indiqué dimanche le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet.</p>

ALOUETTE

L'homme impliqu� dans l'enqu�te ouverte apr�s la saisie jeudi, � son domicile en Vend�e, d'un v�ritable arsenal - fusils d'assaut, carabines grenades et des milliers de munitions - est un collectionneur, a indiqu� dimanche le procureur de la R�publique de Rennes Nicolas Jacquet.

"L'individu concern� est un collectionneur d'armes n'ayant aucun lien avec des mouvements ou individus radicalis�s, lui m�me ne pr�sentant aucun signe de radicalisation", a pr�cis� le procureur � l'AFP, en r�ponse � des informations de presse en ce sens.

Une enqu�te, confi�e au Service judiciaire des Douanes de Nantes, avait �t� ouverte � la suite de la d�couverte des armes.

"Le parquet de la Juridiction interr�gionale sp�cialis�e (JIRS) de Rennes s'est saisi au titre de sa comp�tence en mati�re de criminalit� organis�e afin de d�terminer et d'approfondir les modalit�s d'acquisition et de circulation de chacune des armes saisies", a encore indiqu� le magistrat.

Selon Nicolas Jacquet, "l'objectif est de tenter d'identifier et de d�manteler les �ventuelles fili�res en application de la politique p�nale nationale men�e en ce domaine".

Les armes avaient �t� saisies apr�s la d�couverte par les douanes de La Rochelle Charente-Maritime) d'un colis postal contenant "un pistolet soigneusement dissimul� pour �chapper aux mesures de vigilance", selon la Direction g�n�rale des douanes. Le pistolet �tait cach� dans un bo�tier �lectronique �vid�.

L'enqu�te en flagrance a montr� que l'exp�diteur avait deux adresses, l'une en Charente-Maritime, l'autre en Vend�e.

A la premi�re, les enqu�teurs ont saisi des chargeurs. En Vend�e, a �t� saisi l'�quivalent d'une cinquantaine d'armes dont certaines pr�tes � l'emploi comme des fusils d'assaut, des carabines, un fusil � pompe et des pistolets semi-automatiques.

Des �l�ments d'armes - canons, viseurs, chargeurs - ainsi que 8.000 munitions et 22.500 euros en liquide ont �galement �t� r�cup�r�s, ont d�taill� les Douanes.

Plusieurs armes et pi�ces d'armes ont �galement �t� d�couvertes au domicile du destinataire du colis � Perpignan (Pyr�n�es-Orientales).

bar-tm/it

 

(AFP)