Baie de Saint-Brieuc : une pollution d'ampleur repérée sur le site du futur parc éolien

15 juin 2021 à 6h15 par Arnaud Laurenti

Une nappe d'huile de 15 km de long sur 3 km de large a été repérée par les autorités maritimes. Le navire en charge des forages serait à l'origine de la pollution. Un bateau antipollution a appareillé dans la nuit.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Le chantier du futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc commence mal. Le navire d'installation offshore Aeolus a signalé lundi une fuite d'huile aux autorités maritimes. Déployé sur le site depuis le début du mois de mai, le navire réalise des forages dans le cadre du chantier à venir.

Une pollution d'ampleur significative

Dans un communiqué, la préfecture maritime de l'Atlantique précise que la pollution a pu être observée par satellite et par un avion des Douanes. Une nappe de 15 km de long pour 3 km de large a été identifiée.

Un navire équipé de matériel de lutte antipollution devait appareiller dans la nuit et arrivée sur la zone ce mardi matin.

L'Aeolus doit pour sa part quitter la baie de Saint-Brieuc dans la matinée afin de rejoindre un port hollandais "pour y conduire des vérifications sur les équipements de forage".

La préfecture maritime a saisi le procureur de la République de Brest.

Le parc éolien en mer de Saint-Brieuc doit être érigé à 16,3 kilomètres au large des côtes bretonnes. D'une capacité totale de 496 MW, avec 62 éoliennes, il est censé produire 1.820 GWh par an, l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 835 000 habitants, selon son promoteur, Ailes Marines, filiale de l'espagnol Iberdrola.