Basket : l’actuelle direction du Limoges CSP demande des comptes à ses prédécesseurs

18 février 2021 à 12h36 par Thierry Matonnat

L’affaire couvait depuis plusieurs mois : les anciens dirigeants du Limoges vont devoir s’expliquer sur leur gestion du club.

ALOUETTE
Les anciens dirigeants devant le tribunal
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Selon nos confrères du Populaire du Centre, Jean Léonard Picot (ex-président du conseil de surveillance) et Youri Verieras (ex-président du directoire) viennent d’être assignés par le Limoges CSP devant le tribunal de commerce de Limoges. Une audience de procédure est prévue le 22 février. Selon le quotidien, cette action en justice serait motivée par les pertes records enregistrées par le club alors que Youri Verieras tenait les rênes du club. La nouvelle direction demanderait plus de 400.000 euros de dommages et intérêts.

Une gestion catastrophique

Matthieu Marot, qui révèle l’affaire dans les colonnes du Populaire du Centre d’aujourd’hui apporte des précisions concernant les comptes du clubs : « au 30 juin 2018, les capitaux propres de la SASP Limoges CSP dépassaient les 1.250.000 euros et que le poste « Autres réserves» s’élevait à plus de 800.000 euros. Un an plus tard, le club enregistrait un déficit de plus de 800.000 euros. Les ruptures anticipées des contrats de Kyle Milling, Mam Jaiteh, London Perrantes et Fréjus Zerbo auraient coûté près de 360.000 euros au CSP ».

Des zones d’ombres

L’article du Populaire évoque également l’augmentation de François Perronnet en tant qu’entraîneur principal et son départ, les conditions du départ du directeur sportif Olivier Bourgain, la gestion de Big Sport et la draft de Sekou Doumbouya... Des points qui ont coûté plusieurs centaines de milliers d’euros que Jean Léonard Picot et Youri Verieras vont devoir éclaircir.