Brest : Un automne exceptionnellement pluvieux

21 décembre 2019 à 10h00 par Clovis Canivenc

Depuis le début de l’automne le 23 septembre, il a énormément plu à Brest. Les cumuls de précipitations atteignent des niveaux rarement vus.

ALOUETTE
La saison automnale a été particulièrement pluvieuse cette année.
Crédit: Archives

Les parapluies étaient de sortis à Brest cet automne. Depuis le 23 septembre et jusqu’à ce samedi 21 décembre, les cumuls de précipitations atteignent des niveaux record. Le nombre de jours sans pluie est également exceptionnellement bas.

Moins de 10 jours sans pluie

Le nombre de jours où il n’a plu durant l’automne à Brest se comptent sur les doigts de deux mains. Entre le 23 septembre et le 21 décembre, il n’y aura eu que neuf jours sans pluie ! À titre de comparaison, il y avait eu autant de jours sans précipitation durant le seul mois de novembre 2017.

Les cumuls de précipitations sur cet automne 2019 atteignent 660 millimètres d’eau. Sur les dernières années, les cumuls de pluie ne grimpent jamais aussi haut sur la période automnale. Le mois de novembre 2009 avait atteint un record de 279 mm, mais reste bien loin de l’année 2019 sur l’ensemble de la saison (504 mm).

De quoi remplir une piscine olympique ?                                                                  

Si ce chiffre de 660 millimètres d’eau peut sembler assez abstrait, voici quelques comparaisons plus parlantes. Cela représente en réalité 660 litres/m². Rapporté à la surface du stade Francis-Le Blé, il est donc tombé plus de 4 700 000 litres d’eau sur la pelouse du stade Francis-Le Blé durant l’automne. Vu son bon état global, la pelouse de l’enceinte brestoise semble plutôt bien absorber.

Par rapport à une piscine olympique, qui contient entre 2 500 et 3 500 m3. Les pluies de l’automne à Brest auraient donc pu remplir une piscine et demie.