Cannabis médical : la Creuse attend les autorisations pour lancer la production

27 novembre 2019 à 10h30 par Thierry Matonnat

Le 25 octobre dernier, l’Assemblée nationale a donné son feu vert à une expérimentation de l’usage médical du cannabis. Elle portera sur 3 000 patients en France et visera à expérimenter l’impact positif des dérivés du cannabis sur certaines pathologies. Se pose alors la question de la filière d’approvisionnement car la France n’autorise pas la production de cannabis.

ALOUETTE
La culture du cannabis reste interdite en France
Crédit: Archives

Depuis, 2017, Eric Corréia, conseiller régional et président de l’agglomération du Grand Guéret milite pour la création d’une filière de production de cannabis médical en Creuse. Pour lui, le lancement d'une expérimentation sur 3000 patients est une avancée. Il se félicite que lors de son déplacement à La Réunion, le président de la république se dise favorable à la création de productions locales et qu’il ait parlé de la Creuse.

En Creuse, tout est prêt

La Creuse est prête à fournir les produits, mais il manque des autorisations ou des dérogations.

Écouter

Eric Corréia.jpg (2.65 MB)

Pour Eric Corréia, le lancement d'une filière de production et de transformation du cannabis médical permettrait de créer de l’emploi localement.

Les investisseurs sont prêts à mettre de l’argent 

Le président de l’agglo du Grand Guéret souligne que tout le monde est prêt : agriculteurs et laboratoires. Il précise même qu’il y a des investisseurs étrangers, mais aussi français et creusois qui se sont fait connaître, et qu’il les a mis en relation avec les porteurs de projets. Maintenant, dit-il, « ils n’attendent plus que les autorisations ».

Le temps du public n’est pas le temps du privé

Eric Corréia « regrette que l’on prenne ce retard sur une filière économique à mettre en place » (...) « Il faut des dérogations pour pouvoir tester le process industriel avant de voir une production à une plus grande échelle ». « La difficulté c’est que ça concerne le ministère de l’Intérieur, le ministère de la Justice, le ministère de la Santé le ministère de l’Economie et des finances avec les Douanes.»

Il espère que le gouvernement travaille en transversalité pour pouvoir lancer la filière de production de cannabis médical « made in Creuse » rapidement.