Carburants: pas de recul du gouvernement, mais des mesures d'aide

13 février 2019 à 14h02 par Rédaction Alouette

<p>Edouard Philippe annonce ce mercredi matin une série de mesures pour atténuer la hausse des prix de l'énergie.</p>

ALOUETTE

Elargissement du ch�que �nergie, super prime � la conversion pour les m�nages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a d�voil� mercredi une s�rie de mesures pour att�nuer la hausse des prix de l'�nergie dans le budget des m�nages � trois jours de la mobilisation des "gilets jaunes".

Ces mesures ne s'accompagneront pas toutefois d'une annulation de la hausse des taxes sur les carburants et les �nergies fossiles (fioul, gaz, etc.) l'an prochain, a confirm� Edouard Philippe.

"On ne va pas annuler la taxe carbone, nous n'allons pas changer de pied, nous n'allons pas renoncer � �tre � la hauteur de cet enjeu qui est consid�rable", qu'est la transition �cologique, a-t-il insist�, alors que de nombreuses manifestations de grogne sur pouvoir d'achat sont pr�vues samedi � l'appel de collectifs citoyens.

"Mais nous avons �galement entendu le besoin exprim� par les Fran�ais d'�tre accompagn�s dans cette transition, car elle est difficile", a-t-il toutefois ajout�.

Le ch�que �nergie, vers� aux m�nages modestes pour les aider � payer leurs factures d'�nergie (gaz, �lectricit�, etc.), sera ainsi �largi pour toucher 5,6 millions de foyers, a annonc� Edouard Philippe.

"On va passer de 3,6 millions � 5,6 millions" de foyers, a-t-il d�clar�, confirmant la hausse d�j� pr�vue de 150 � 200 euros de ce ch�que l'an prochain.

Ces aides cens�es r�pondre � la grogne des m�nages, repr�sentent environ 500 millions d'euros, en incluant la hausse d�j� pr�vue du ch�que �nergie, dont le co�t avoisine 200 millions d'euros, a confirm� M. Philippe.

Le gouvernement a �galement d�cid� de cr�er une "super prime" � la conversion pour les v�hicules pour 20% des m�nages les plus modestes, qui atteindra jusqu'� 4.000 euros doublant ainsi la prime existante.

Elle sera financ�e "par le budget de l'�tat", a dit M. Philippe.

Par ailleurs, le gouvernement veut d�sormais financer un million de primes � la conversion d'ici la fin du quinquennat, contre 500.000 vis�es jusqu'ici, alors que 280.000 primes ont d�j� �t� attribu�es.

Actuellement, un acheteur qui met au rebut un vieux v�hicule polluant, peut b�n�ficier de cette prime allant jusqu'� 2.500 euros, accessible sous certaines conditions pour l'achat d'un v�hicule d'occasion.

Le Premier ministre veut aussi faire b�n�ficier les "grands rouleurs" du dispositif d'indemnit�s kilom�triques et "l'�largir pour les petites cylindr�es".

"C'est un avantage fiscal qui va �tre consenti au gros rouleurs, entre guillemets, qui n'est pas du tout n�gligeable", a-t-il justifi�, sans pr�ciser toutefois combien de m�nages pourraient �tre concern�s.

Comme l'avait souhait� le pr�sident de la R�publique, le gouvernement d�fiscalisera les aides � l'achat de carburant vers�es par les collectivit�s territoriales, � l'image des Hauts-de-France, et celles au covoiturage.

Enfin, le gouvernement s'est fix� l'ambition de supprimer d'ici 10 ans les chaudi�res individuelles au fioul, qu'utilisent encore un grand nombre de m�nages pour se chauffer. Pour cela, le Premier ministre a indiqu� que le gouvernement souhaite "d�velopper" une prime pour permettre � ces m�nages de changer d'�quipement.

 

(avec AFP)