Charente-Maritime : le McDonald's de Dolus-d'Oléron a ouvert ses portes!

27 décembre 2019 à 7h09 par Alexandrine DOUET

Le fast-food a ouvert ses portes au public en toute discrétion ce jeudi matin.

ALOUETTE
Une ouverture après plusieurs années de polémique.
Crédit: Archives

Pas d’ouverture en grandes pompes hier pour le premier McDonald’s sur l’île d’Oléron. La direction ne voulait pas faire des vagues après le long combat judiciaire qui a opposé l’enseigne aux antis et au maire de la commune de Dolus.

5 ans de bras de fer judiciaire

Le fast-food qui emploie 10 personnes a ouvert ses portes au public, en présence de vigiles et sans communication préalable. Depuis mi-décembre, le restaurant annonçait simplement « Prochainement » sur sa page Facebook.

Il y a un an, la municipalité de Dolus avait dû délivrer un permis de construire sur décision de la justice. Le maire écologiste Grégory Gendre, ancien membre de Greenpeace est depuis le début du projet opposé à l’implantation du fast-food sur sa commune, invoquant notamment un risque "accidentogène" en raison d'un accès routier insuffisant au restaurant et alors que "la population de l'île quintuple en été" a indiqué l’avocat de la municipalité. Au risque routier s’ajoute selon le maire un "risque hydraulique". Le restaurant étant installé sur un site qui a connu plusieurs inondations "en raison de l'artificialisation des sols, d'un réseau d'eau pluviale qui sature". 

Si pour le propriétaire du terrain le combat est terminé, Grégory Gendre de son côté ne compte pas en rester là. Il devrait porter plainte au pénal prochainement pour la construction, sans autorisation selon lui du parking réservé aux salariés du fast-food. La mairie s'est par ailleurs pourvue en cassation pour demander la rétrocession de la somme de 107.400 €. En février dernier, le tribunal administratif de Poitiers avait condamné la commune à verser cette somme à McDonald's ainsi qu'à l'État. La décision est attendue au cours du premier semestre 2020.