Châteauroux : l’association Château’roule à bicyclette veut plus de sensibilisation

26 août 2020 à 7h07 par Bastien Bougeard

La ville de Châteauroux a annoncé le 24 août que les pistes cyclables transitoires expérimentées depuis le mois de juin vont être pérennisées. Un bon point pour le collectif Château’roule à bicyclette qui demande tout de même plus de sensibilisation.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

« C’est un bon en avant ». Ces mots sont ceux de Marie Prudhomme, membre de l’équipe dirigeante du collectif cycliste Château’roule à bicyclette quand il faut évoquer la décision de la mairie de Châteauroux de pérenniser les pistes cyclables transitoires qui étaient expérimentées depuis le mois de juin.

Des zones de rencontres et plus de sécurité

Une avancée, oui. Mais il faut maintenant aller encore plus loin selon la représentante du collectif cycliste, car pour l’instant, les pistes cyclables susmentionnées ne concernent que les boulevards castelroussins. « Il faut maintenant penser à la place des cyclistes dans le cœur de ville. Pour le moment ça reste très compliqué. Nous demandons notamment la mise en place de zones de rencontre, limitées à 20 kilomètres heures pour les voitures et où les piétons et les cyclistes seraient prioritaire ». Château’roule à bicyclette demande aussi plus de sécurité sur le dispositif déployé sur les boulevards : «Il y a seulement un marquage jaune qui disparaît à certaines intersections, ça crée de la confusion et de l’insécurité pour certains cyclistes ».

Plus de sensibilisation et de communication à destination des automobilistes

Autre enjeu pour le collectif de cyclistes : sensibiliser les automobilistes : « La question des mobilités est un enjeu écologique, argumente Maire Prudhomme. Mais nous ne demandons pas zéro voiture, nous voulons que des campagnes de communication soient mises en place sur les pistes cyclables. Nous voulons aussi qu’il y ait plus de panneaux pour inviter les automobilistes à bien vérifier leurs rétroviseurs et leurs angles morts si jamais ils roulent à côté d’un cycliste ». Cet enjeu est essentiel selon la représentante de l’association : « Beaucoup de personnes souhaitent utiliser leurs vélos, mais ils ne le font pas car ils ont peur ». Le collectif château’roule à bicyclette souhaite que ces aménagements soient rapidement mis en place.