Chinon : le démantèlement d’un ancien réacteur va démarrer en 2028

2 janvier 2020 à 9h59 par Bastien Bougeard

Le réacteur A2 de la centrale nucléaire de Chinon (Indre-et-Loire) est à l’arrêt depuis 1985. Le démantèlement de ce réacteur de type graphite gaz doit débuter en 2028. C’est la première fois qu’EDF va procéder à ce type d’opération.

ALOUETTE
Le réacteur A2 de la centrale de Chinon va être démantelé. Il a été mis à l'arrêt en 1985
Crédit: wikimedia - duche gege

Le réacteur A2 de la centrale de Chinon est à l’arrêt depuis plus de 30 ans, depuis 1985 pour être précis. Il faut désormais procéder au démantèlement de ce réacteur de type uranium graphite gaz naturel (UGG). EDF et Veolia vont créer une société pour procéder à ces travaux complexes.

Chinon site expérimental

Le site de Chinon va servir de site pilote pour expérimenter ces techniques de démantèlement. Un démonstrateur industriel va être construit sur le site, les travaux de construction de ce démonstrateur doivent débuter au cours de l’année 2020 pour une mise en service espérée en 2022. C’est la première fois qu’un site de cette importance va être démantelé. Seuls deux réacteurs de plus petites tailles ont été démontés.

Une cinquantaine de réacteurs concernés dans le monde

Le démonstrateur industriel devra permettre de tester et valider les différentes techniques de démantèlement. En France, seule la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux compte deux réacteurs uranium graphite gaz en phase de démantèlement, ils ont été mis à l’arrêt au début des années 1990. Une cinquantaine d’installations de ce type doivent être aussi démantelé ces prochaines années dans le monde.