Infos

Chinon : les vignes pas épargnées par la canicule

23 juillet 2019 à 11h09 Par Bastien Bougeard
Des pieds de vignes.
Crédit photo : Wikimedia

La France est de nouveau touchée par la canicule depuis le 22 juillet, la deuxième en un mois. À Chinon, les vignes subissent ces épisodes de plein fouet. Certains viticulteurs risquent de perdre une partie de leur production.

Les vignerons de Chinon pourraient bien faire grise mine en 2019. Le deuxième épisode caniculaire de l'été 2019 pourrait avoir un impact négatif sur les récoltes. « Lors de la première canicule en juin, certains viticulteurs ont observé ce qu’on appelle des coulures. En somme, les grains ont avorté » regrette Francis Jourdan, le président de l’AOC Chinon.

Déjà un épisode de gel en avril 2019

Des pertes ont déjà été constatées cet été par certains viticulteurs de l’appellation. Déjà en avril 2019, certains vignobles de l’appellation à l’est du chinonais (Panzoult et Cravant-les-Côteaux) ont été dégradé à cause du gel. « Nous avons été durement éprouvés dans la nuit du 3 au 4 avril, les parcelles non protégée ont beaucoup souffert » précise Francis Jourdan.

Les vignerons espèrent de la pluie

Ce nouvel épisode caniculaire, malgré les bienfaits du soleil sur le raisin, pourrait encore provoquer quelques dégâts dans les vignes de l’AOC Chinon. « Les jeunes pieds de raisins qui viennent d’être plantés pourraient être détruit. En revanche, les plants plus anciens devraient résister, espère Francis Jourdan. Les vendanges sont prévues pour la mi-septembre. Si on a de la pluie et pas de grêles, ça devrait épargner une partie de la récolte. »