Confinement : Châteauroux propose de découvrir les monuments depuis son canapé

3 avril 2020 à 12h00 par Bastien Bougeard

L’office Châteauroux Berry tourisme a mis en place depuis le 27 mars une série d’initiatives pour redécouvrir les monuments du chef-lieu de l’Indre. Des visites virtuelles sont notamment proposées.

ALOUETTE
L'église Notre-Dame de Châteauroux
Crédit: B.Bougeard | Alouette

Difficile de parer à l’ennui en cette période de confinement. Certains dévorent les livres dans leur bibliothèque, d’autres préfèrent regarder des films. Et pourquoi ne pas faire le tour de la ville où l’on habite ? Châteauroux Berry tourisme propose aux Castelroussins de (re)découvrir les monuments de leur ville.

Visites virtuelles des musées et des parcs

L’office de tourisme a mis en place une série de visites à effectuer depuis son canapé. Pour cela, l’équipe de l’office de tourisme s’est appuyée sur Google Maps : « Nous avons fait des prises de vues à l’intérieur du musée Bertrand, du Château Raoul ou encore des parcs et jardins, détaille Alexis Rousseau-Jouhennet le directeur de l’Office de tourisme. Ensuite, le principe est connu, on se déplace à l’aide des flèches et ainsi nous pouvons voir les peintures dans un château ou les collections d’un musée ». Les visites sont libres, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de guide ou de pastilles audio pour donner des explications. « Nous souhaitons qu’une fois le confinement terminé, les personnes reviennent dans les différents sites proposés en visite virtuelle ».

Partager des photos de la ville

Ce n’est pas la seule action initiée par l’Office de tourisme de Châteauroux. « Pour les plus jeunes, nous proposons des coloriages à imprimer », explique Alexis Rousseau-Jouhennet. Toute une série de jeux notamment des quiz, ou des mots cachés sont disponibles sur la page Facebook de l’office de tourisme. Les photographes sont aussi appelés à adresser leurs plus beaux clichés via les réseaux sociaux ou à prendre une photo depuis leur terrasse ou leur balcon pour pouvoir les partager sur les réseaux sociaux à une raison d'une photo par jour.