Coronavirus : 4 niveaux d'alerte et un suivi spécifique des métropoles

23 septembre 2020 à 18h29 par Arnaud Laurenti

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a présenté ce jeudi soir la nouvelle cartographie permettant de suivre la situation sanitaire en France. Quatre niveaux d'alerte ont été définis, avec des mesures de restrictions spécifiques. Un suivi particulier des métropoles a également été mis en place.

ALOUETTE
Crédit: Capture écran | Ministère de la Santé | Twitter

Fini les "zones de circulation active" du coronavirus, les fameuses "zones rouges" : le ministre de la Santé a présenté ce jeudi soir une nouvelle cartographie afin de permettre un suivi plus fin de la situation sanitaire en France.

3 nuances de rouge

Quatre niveaux d'alerte ont été définis : zone d'alerte, zone d'alerte renforcée, zone d'alerte maximale et état d'urgence sanitaire. Le code couleur a lui aussi évolué : de rose à rouge foncé, selon le niveau d'alerte. Noir pour l'état d'urgence sanitaire. Les départements en gris ne sont pas placés en alerte.

Plusieurs métropoles sont également placées en zone d'alerte renforcée : Bordeaux, Lyon, Nice, Lille, Paris et sa petite couronne, Toulouse, Saint-Etienne, Grenoble, Montpellier, Rennes et Rouen.

Dans les zones d'alerte (rose), d'ici lundi, la jauge des rassemblements privés dans l'espace public sera ramenée à 30 personnes maximum. Les anniversaires, mariages, tombolas et autres réunions, devront donc se tenir en petit comité. Les préfets pourront toutefois prendre des mesures complémentaires.

Dans les zones d'alerte renforcée (rouge), à compter de samedi, la jauge des rassemblements sera abaissée à 1 000 personnes, les rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public seront interdits, tout comme les grands événements non-déclarés, toutes les salles des fêtes seront fermées pour les activités festives et associatives, les salles de sports et gymnases seront également fermés, et des fermetures de bars et de restaurants pourront être décidées par le préfet. À compter de lundi, tous les bars devront fermer au plus tard à 22h. Ces mesures ne concernent que les grandes métropoles.

La question de la tenue de Roland Garros est actuellement en suspens.

Dans les zones d'alerte maximale (rouge foncé), tous les bars et restaurant seront fermés ainsi que tous les lieux recevant du public "sauf si un protocole sanitaire strict est déjà en place". Les théâtres et cinémas ne sont donc pas concernés.

À noter que le gouvernement a décidé qu'aucune restriction ne s'appliquerait pour les enterremments mais le ministre de la Santé a appelé les Français à la plus grande vigilance.

Ce jeudi soir, sur la carte du gouvernement, 53 départements se trouvent en zone "rose", c'est-à-dire en "alerte" de premier niveau parmi lesquels :

- le Morbihan,

- la Loire-Atlantique,

- le Maine-et-Loire,

- la Sarthe,

- l'Indre-et-Loire,

- la Vienne,

- la Charente,

- la Haute-Vienne.

En zone rouge, c'est-à-dire en "alerte renforcée", on retrouve 15 départements dont :

- la Gironde (Bordeaux),

- l'Ille-et-Vilaine (Rennes).

Seules les métropoles sont toutefois placées en alerte renforcée, avec des mesures spécifiques. Le reste du département restant en "alerte" (rose), avec les mesures correspondantes. 

Enfin, deux départements sont actuellement en zone d'alerte maximale (rouge foncé) : la Guadeloupe et les Bouches-du-Rhône. À partir de samedi, les bars et les restaurants seront totalement fermés en Guadeloupe et dans la métropole d'Aix-Marseille. 

Au total, 69 départements sont donc placés en "zone rouge", du rose au rouge foncé.