Coronavirus : un bar de Quiberon contraint de fermer ses portes

25 juillet 2020 à 7h22 par Alexandrine DOUET

Le préfet du Morbihan a ordonné la fermeture de l’établissement après la découverte de 14 cas de Covid-19 chez des clients.

ALOUETTE
L'Hacienda Café organisait des soirées dansantes malgré les restrictions sanitaires.
Crédit: Facebook | Hacienda Café

Le café restera fermé durant deux mois après l'entrée en vigueur d'un arrêté préfectoral.

Des touristes et des saisonniers contaminés

Dès mardi, le préfet du Morbihan avait affirmé que des contrôles allaient être effectués au sein des bars du département, après la convocation devant la justice du gérant de la discothèque "Le Paradisio" à Quéven. Ce dernier avait ouvert son établissement dans la nuit du 12 au 13 juillet dernier malgré l'interdiction. Cette fois, c'est le patron de l'Hacienda Café installé au coeur de Quiberon qui a été entendu par les gendarmes pour avoir organisé des soirées dansantes. Le préfet Patrice Faure s'est rendu sur place ce vendredi pour rencontrer le propriétaire du bar et lui annoncer en personne sa décision de fermer l'établissement.

Le premier cas identifié dans la commune est un jeune d'une vingtaine d'années, employé à la boulangerie du Super U de Quiberon. Aucun des salariés du supermarché n'a toutefois été considéré comme contact à risque élevé, les mesures sanitaires étant scrupuleusement respectées au sein du magasin. 4 autres cas en lien avec le jeune homme ont en revanche été décelés chez des touristes dans un camping de la commune où étaient également hébergés 22 pompiers venus en renfort pour la période estivale dans la station balnéaire. Les pompiers ont eux tous été testés négatifs. Il s'avère que ces vacanciers ont comme le saisonnier fréquenté l'Hacienda Café. 

Une campagne de dépistage a ainsi été lancée en urgence visant tout particulièrement les clients de l'établissement, ayant fréquenté le bar entre les 13 et 19 juillet. Pour l'heure, 14 cas positifs ont été découverts selon les informations du journal "Le Télégramme" ce matin. 

"Ne pas renoncer à ses vacances"

Le préfet a reconnu qu'il y avait bien un "cluster" à Quiberon, soit un nombre de cas groupés de Covid-19 mais que la ville n'était pas pourt autant un foyer épidémique. Patrice Faure a appelé les touristes à ne pas renoncer à leurs vacances dans la presqu'île. Rappelons que le maire a lui pris un arrêté cette semaine pour obliger à porter le masque dans les zones les plus touristiques, notamment dans les secteurs de la gare SNCF et de la gare maritime.