Coronavirus : un couple du Morbihan confiné chez lui

19 février 2020 à 7h09 par Marie PIRIOU

Ils se souviendront de leur croisière. Deux Morbihannais originaires de Larmor-Baden étaient à bord d’un paquebot où un cas de Coronavirus a été diagnostiqué. Après un voyage écourté, ils sont rentrés chez eux samedi et depuis ils sont confinés.

ALOUETTE
Le couple morbihannais a dû écourter sa croisière à bord du paquebot Westerdam.
Crédit: Flickr | Roger Wollstadt

Un couple de retraités du Morbihan, qui effectuait une croisière à bord du paquebot Westerdam, dont une ex-passagère a été testée positive au nouveau coronavirus, a assuré qu'ils allaient "très bien" mais avaient reçu pour consigne de rester chez eux. "Nous sommes rentrés chez nous samedi soir, nous allons très bien, nous prenons notre température matin et soir, il n'y a aucun problème", a déclaré Martine Fuchs, qui vit à Larmor-Baden, près de Lorient (Morbihan), avec son mari.

Interrogée sur les consignes qui leur ont été données par les autorités de santé à leur retour en France, elle répond : "On a simplement eu un message du ministère de la Santé qui nous a dit qu'il y aurait peut-être un cas et que ce serait bien que l'on reste chez nous pour protéger nos amis, de prendre notre température et de nous laver les mains".

Un voyage écourté

"Les quinze premiers jours, on a pu voir ce qu'on voulait", a-t-elle raconté à propos de la croisière. "Les douze-treize jours suivant, on a fait des ronds dans l'eau, mais tout s'est très bien passé, tout le monde est resté calme", a-t-elle ajouté.

La compagnie Holland America, propriétaire du paquebot Westerdam, a annoncé lundi qu'elle cherchait à retrouver la trace des quelque 1.200 voyageurs autorisés à débarquer la semaine dernière au Cambodge malgré la crainte de contaminations potentielles. A bord du navire, il reste encore 233 passagers et 747 membres d'équipage. Samedi, le virus a été diagnostiqué chez une ex-passagère américaine de 83 ans arrivée en Malaisie. Mais des dizaines d'autres voyageurs ont, comme elle, déjà quitté le Cambodge pour rentrer chez eux, laissant craindre une propagation de l'épidémie.

(Avec AFP)