Covid-19 : des indicateurs se détériorent en Nouvelle-Aquitaine

23 juillet 2020 à 7h54 par Nicolas Mezil

C’est l’un des indicateurs les plus observés avec la crainte d’une deuxième vague de Covid-19… Le R effectif, ou facteur de reproduction du coronavirus, a augmenté en Nouvelle-Aquitaine, s’établissant à 1,51, faisant passer la région en rouge sur cet indicateur.

ALOUETTE
La région Nouvelle-Aquitaine est en rouge sur le critère du R effectif
Crédit: Capture d'écran dashboard.covid19.data.gouv.fr

Alors que l’Agence Régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine appelle à se ressaisir, dénonçant des « comportements délibérément risqués », l’un des quatre indicateurs est en hausse selon les chiffres de Santé Publique France publiés sur le site data.gouv.fr.

10 malades contaminent 15 personnes en moyenne

Le R effectif de la Nouvelle-Aquitaine, autrement appelé le facteur de reproduction du virus, s’établit à 1,51, selon des chiffres au 21 juillet. Ce qui signifie que 10 malades du Covid-19 contamine en moyenne un peu plus de 15 personnes. Sur cet indicateur, la région est désormais en rouge, au même titre que la Bretagne dont le R effectif a toutefois baissé à 1,87 (contre 2,62 la semaine précédente). En Pays-de-la-Loire, l’indicateur stagne à 1,49. Stabilité aussi en Centre-Val-de-Loire à 0,74.

Le taux d’incidence au vert

En Nouvelle-Aquitaine, les autres indicateurs restent au vert, même s’ils sont parfois en hausse. Le taux d’incidence au 19 juillet, c’est-à-dire le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur ces sept derniers jours, monte à 3,22 en Deux-Sèvres où un cluster de 7 cas a été découvert cette semaine. L’entreprise niortaise IMA où 2 de ces cas ont été recensés appellent, d’ailleurs, ses 1200 salariés à se faire dépister.

Les autres chiffres de la région restent assez bas : 1,6 dans la Vienne, 1,62 en Haute-Vienne, 1,15 en Charente, 0,86 dans la Creuse et 0,31 en Charente-Maritime.

Dans les autres départements de l’ouest de la France, ce taux d’incidence reste particulièrement haut en Mayenne où il s’établit à 72,37 ; le département fait toutefois l’objet d’une campagne massive de dépistage. Le Finistère passe, lui, en orange avec un taux à 15,51.