Infos

Covid-19 en Indre-et-Loire : l’ARS appelle à la responsabilité individuelle et collective

09 septembre 2020 à 13h30 Par Bastien Bougeard
L'Agence régionale de santé rappelle l'importance des gestes barrières dans la lutte contre la Covid-19.
Crédit photo : JumpStory

Les indicateurs sanitaires se sont dégradés ces derniers jours en Indre-et-Loire. En quelques jours, le taux d’incidence a doublé. L’ARS demande que chacun fasse preuve de responsabilité pour éviter que la situation se dégrade.

Depuis quelques jours, les cas de Covid-19 se multiplient partout en France, y compris en Indre-et-Loire, où le taux d’incidence a connu une forte progression. Entre le 24 août et le 1er septembre, il est passé de 20,5 cas de coronavirus pour 100 000 habitants à 40,3 cas. En somme, il a quasiment doublé en 15 jours.

« Une situation qui était plutôt attendue »

Cette situation, l’Agence régionale de santé du Centre-Val de Loire indique qu’elle était attendue. « Il y a eu des départs et des retours de vacances, détaille Christophe Lugnot, directeur de cabinet de l’ARS. Ça s’explique aussi par le fait que l’Indre-et-Loire est le département où il y a le plus de tests effectués en Centre-Val de Loire. Nous sommes à plus de 8 000 tests entre le 28 août et le 3 septembre pour 244 cas. Ça fait un taux de positivité de 3 %. Ce chiffre est en augmentation, comme sur toute la région ». Cette hausse trouverait aussi selon l’ARS dans la reprise des activités professionnelles et des écoles.

« Pas de clusters de grande criticité »

Pour autant, Christophe Lugnot précise que : « L’Indre-et-Loire suit, de loin, la trajectoire qu’a connu et que connaît le Loiret où le seuil d’alerte est dépassé. Ce département est également classé en zone de circulation active du virus ». Un important cluster a été découvert au cours du mois d’août à Orléans dans le quartier de la source. Une centaine de cas de Covid-19 y ont été recensés. D’autres clusters se multiplient dans ce département. « En Indre-et-Loire, pour le moment, il n’y a pas de clusters de grande criticité ou comme celui du quartier de La Source, rassure Christophe Lugnot. Ces clusters facilement maîtrisables, nous pouvons les retrouver en école ou dans le milieu professionnel ».

« Il faut faire preuve responsabilité »

Impossible de dire pour le moment si l’Indre-et-Loire va dépasser le seuil d’alerte ou sera classé en zone de circulation active du virus comme 28 autres départements français. Cependant pour faire barrage à l’épidémie : « Il faut faire preuve de responsabilité individuelle et collective, rappelle Christophe Lugnot. Il faut maintenir le respect des gestes barrière, la distanciation physique, bien se laver les mains et surtout bien porter le masque. Il doit couvrir le nez, la bouche et le menton ». Rappelons qu’à Tours, le port du masque est obligatoire de 3 heures à 10 heures du matin dans une grande partie du centre-ville.