Covid-19 : La Creuse résiste à l’épidémie

25 mars 2021 à 10h36 par Thierry Matonnat

Alors que l’épidemie de coronavirus continue de s’emballer en France, en Creuse le taux d’incidence est orienté à la baisse et il est surtout 6 fois moins élevé que la moyenne nationale. La Creuse est d’ailleurs le département métropolitain qui affiche le taux d’incidence le plus bas.

ALOUETTE
La Creuse département avec le taux d'incidence le plus faible
Crédit: Santé Publique France

Pas de recette miracle

Depuis le 2 mars, le département de la Creuse ne connait pas de poussée du nombre de cas de Covid-19. Le taux d’incidence reste proche de 50 cas pour 100.000 habitants. Une situation qui contraste avec la situation nationale où le nombre de nouveaux cas continue d’augmenter de façon inquiétante.

Interrogée sur cette spécificité creusoise, l’Agence régionale de Santé, délégation Creuse, par la voix de Nicolas Pralong, responsable  du pôle santé publique et environnementale de la délégation Creuse de l’Agence Régionale de Santé de Nouvelle Aquitaine, précise qu’il n’y a pas de recette miracle : « On applique les mêmes préceptes qu’ailleurs. On essaie de jouer sur tous les piliers. C’est-à-dire d’abord sur le bon respect des gestes barrières. Avoir une règle stricte de port du masque dans l’espace publique permet déjà de limiter les contaminations. C’est derrière une réactivité sur le contact-tracing quand on a des cas positifs puisqu’on en a quand même dans le département. Sérier leurs contacts, de les prévenir le plus rapidement possible et de leur demander de bien vouloir s’isoler. C’est aussi de remonter en amont sur ces contaminations pour remonter les chaines et pour permettre à toutes ces personnes de sortir de la vie sociale et professionnelle et d’éviter une augmentation des contagions. Et enfin travailler sur la vaccination mais d’aller autant qu’on peut vers les populations les plus fragiles, soit au moyen de centres, soit au moyen d’opérations « aller vers », soit au moyen de la médecine libérale qui permet d’avoir accès aux solutions vaccinales ».

Écouter Nicolas Pralong

Plusieurs piliers

Le port du masque a été très vite imposé en Creuse par arrêté préfectoral. Les opérations de dépistages systématiques ont été menées dès l’apparition de foyers de contamination. Et la vaccination a rapidement été menée dans les EHPAD, puis à destination des publics les plus fragiles. 7 centres de vaccinations ont été ouverts sur le département avec une bonne répartition géographique. L’objectif est de garantir  un accès rapide au vaccin en moins de 30 minutes. Pour les public les plus éloignés et les moins mobiles, des opérations « aller vers » ont été programmées. De plus l’ARS a également mené des opérations « coup de poing » sur des weekends.

En Creuse, près de 21.000 personnes ont reçu une première injection.

Nouvelle opération de vaccination sans rendez-vous à Guéret

A partir d’aujourd’hui et jusqu’à samedi inclus, les personnes de plus de 70 ans et les personnes de plus de 50 ans atteintes de comorbidités pourront se faire vacciner à l’espace André Lejeune, de 9h à 17h sans interruption. Au total, 600 doses de vaccins Moderna seront administrées en 3 jours. Un système de ticket sera mis en place pour éviter les files d’attentes. 

Nouveaux créneaux

L’ARS de la Creuse annonce 1.200 nouveaux créneaux supplémentaires dans les 7 centres creusois de vaccination pour la semaine du 5 avril et 2 000 pour la semaine du 12 avril. Plus de 21.000 premières injections de vaccins ont été pratiquées en Creuse depuis le début de la campagne.