Covid : "bientôt la fin du match en Pays-de-la-Loire"

10 juin 2021 à 15h08 par Denis Le Bars

L'ARS a tenu sa conférence de presse hebdomadaire sur la situation en Pays-de-la-Loire. Elle s'améliore nettement. Attention toutefois au variant indien en Loire-Atlantique.

ALOUETTE
A droite, Didier Martin préfet de région et Jean-Jacques Coiplet, directeur de l'ARS
Crédit: Capture d'écran | visio-conférence ARS Pays-de-la-Loire

Jean-Jacques Coiplet ne cache pas son optimisme. Coutumier des métaphores sportives, le directeur de l'ARS des Pays-de-la-Loire affirme que "nous sommes tout près de la fin du match". Il évoque notamment la situation en Vendée et Maine-et-Loire. Dans ces deux départements, le taux d'incidence est passé en dessous de la barre des 50 pour 100.000. Selon le docteur Pierre Blaise, les trois autres départements devraient à leur tour passer sous cette barre en cette fin de semaine. Cette amélioration se confirme dans les hôpitaux. On compte aujourd'hui une soixantaine de patients Covid dans les établissements de la région. C'est au moins aussi bien que l'année dernière à la même époque. La baisse des admissions pour Covid permet d'ailleurs de reprendre le programme des hospitalisations "classiques". Le nombre de décès, lui aussi, affiche une forte baisse. De 15 décès quotidiens en novembre, on est passé à 8 en janvier, puis à 3 aujourd'hui. 

Du mieux aussi dans les écoles

Le recteur de l'académie de Nantes confirme lui aussi cette tendance. Selon William Marois, 236 classes sont aujourd'hui fermées pour cause de Covid, mais aucune école, collège ou lycée n'est fermé. 

Attention au variant indien !

En Loire-Atlantique, en revanche, l'ARS reste très attentive à la présence du variant "Delta". A Blain, on le savait, un cas avéré a été détecté en fin de semaine dernière. L'Agence Régionale de Santé indique que trois cas probables se situent dans l'entourage de la personne concernée. Dans l'établissement de santé mentale en revanche, aucun cas de Covid n'a été détecté. 241 personnes ont été testées négatives. 

A noter par ailleurs la présence d'un cas probable de variant Delta chez une élève de BTS. Elle s'est rendue mardi après-midi au Lycée Carcouet de Nantes, dont elle ne fait pas partie, pour y passer des examens. Par mesure de précaution, les examens prévus cette semaine ont été reportés au 22 juin.