Crédit Mutuel Arkéa: plus de 10.000 personnes rassemblées à #Brest pour l'emploi

24 janvier 2016 à 15h25 par Rédaction Alouette

<p>Quelque 15.000 personnes selon les organisateurs, 10.200 selon la police, ont défilé dimanche à Brest pour "le maintien de l'emploi et des centres de décision en région", à l'appel d'un collectif de salariés du Crédit Mutuel Arkéa (CMA) inquiet du sort du groupe en raison d'un projet de réforme de son organe central.</p>

ALOUETTE

Quelque 15.000 personnes selon les organisateurs, 10.200 selon la police, ont d�fil� dimanche � Brest pour "le maintien de l'emploi et des centres de d�cision en r�gion", � l'appel d'un collectif de salari�s du Cr�dit Mutuel Ark�a (CMA) inquiet du sort du groupe en raison d'un projet de r�forme de son organe central.

La foule - r�unissant des �lus de tous bords, des administrateurs de caisses locales, des acteurs �conomiques et des salari�s du groupe venus de Bretagne, mais aussi du Sud-Ouest et du Massif Central - s'est rassembl�e devant la mairie, dont la fa�ade �tait orn�e de deux grandes banderoles "Vent debout pour l'emploi", avant de d�filer dans les rues du centre-ville, a constat� l'AFP.

De nombreux �lus, parmi lesquels le maire socialiste de Brest Fran�ois Cuillandre, le d�put� Les R�publicains et chef de file de la droite aux r�gionales Marc Le Fur, le maire de Carhaix Christian Troadec, participaient au cort�ge, suivis des salari�s. Nombre d'entre eux �taient coiff�s de bonnets rouge et gris, aux couleurs de la banque coop�rative bretonne, fabriqu�s par l'entreprise de pr�t-�-porter Armor Lux qui avait fabriqu� ceux des Bonnets rouges contre l'�cotaxe en 2013.

"Nous demandons � Manuel Valls de suspendre la r�forme" de la Conf�d�ration nationale du Cr�dit Mutuel (CNCM), a lanc� lors d'une prise de parole Anne-Katell Quentric, porte-parole du collectif "Vent debout pour l'emploi", qui estime � 4.000 le nombre d'emplois directs et induits menac�s en Bretagne si cette r�forme aboutissait.

Le Tribunal de grande instance de Paris a annul� mardi les r�solutions adopt�es le 14 octobre 2015 lors d'une assembl�e g�n�rale de la CNCM, et contest�es par le CMA, sa branche de l'Ouest. Le tribunal a estim� que les r�solutions prises lors de cette assembl�e auraient d� �tre adopt�es � l'unanimit� des membres et non � la seule majorit�.

Cependant, le CMA, dont les relations avec son organe central sont mauvaises depuis des ann�es, craint avec ce projet de perdre son autonomie au profit de l'autre branche de la CNCM, le CM11-CIC, qui rassemble onze f�d�rations notamment dans l'Est de la France.

Le CMA, dont le si�ge se situe pr�s de Brest, emploie 9.000 personnes, dont pr�s de 6.500 en Bretagne. Troisi�me employeur priv� de Bretagne, le CMA r�unit le Cr�dit mutuel de Bretagne, le Cr�dit mutuel du Sud-Ouest et le Cr�dit mutuel du Massif central.

cre-am/nm

(AFP)