D’ici 2050, près de 90% des animaux terrestres pourraient perdre leur habitat

5 janvier 2021 à 15h51 par Julia Maz-Loumides

L’expansion agricole dans le monde pourrait provoquer la disparition de l’habitat naturel de près de 90% des animaux terrestres d’ici à 2050. Les chercheurs d’une étude scientifique parue dans la revue Nature appellent à sauvegarder cette biodiversité.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

Dans une étude publiée le 21 décembre dans Nature, et analysée par nos confrères de Ouest France, des scientifiques alertent sur l’augmentation de la surface des terres agricoles, entraînant la disparition d’habitats naturels. En effet, 1 280 espèces animales pourraient perdre environ 25% de leur territoire, tandis que ce taux augmenterait jusqu'à 50% pour plusieurs centaines d’autres.

Ce problème touche particulièrement l’Afrique sub-saharienne, le sud et le sud-est de l’Asie ainsi que l’Amérique du Sud et centrale. Toutefois, un des co-auteur de l’étude, Michael Clark, indique à Science Daily qu’un changement de notre système d’alimentation peut empêcher ces pertes de territoires.

Les solutions apportées ne sont pas inconnues : lutter contre le gâchis alimentaire et la malbouffe, ainsi que protéger certaines espèces et créer des réserves naturelles.