De nombreuses audiences supprimées au Tribunal de Saumur

22 janvier 2020 à 7h49 par Nicolas Mezil

C’est un coup dur pour la justice à Saumur. La présidente du tribunal judiciaire et le procureur de la République ont décidé de supprimer un nombre important d’audiences, au moins jusqu’au mois de juin. En cause : le manque de moyens et de personnels.

ALOUETTE
Crédit: Archives

C’est une coupe sèche que subissent les services de la justice à Saumur. Une réduction de l’activité juridictionnelle qui concerne, pour le moment, le premier semestre 2020. Cela concerne, d’abord, certains services qui ne seront plus assurés provisoirement : les ordonnances pénales ou encore le recouvrement de l’aide juridictionnelle.

Un grand nombre d’audiences sacrifiées

Les audiences ne sont pas épargnées. Sont supprimées la moitié des référés ou encore deux audiences correctionnelles par mois. Il n’y aura pas d’audiences de surendettement en février en mars et très peu en mai. Les audiences de saisies sur salaires ne seront pas assurées non plus aux mois de février et mars. Les audiences de baux ruraux sont, elles, supprimées jusqu’en août, et le juge des affaires familiales se voit retirer une audience par mois hors divorce.

Des personnels manquants aussi à Angers

Le manque de personnels concerne exclusivement les greffes pénales et les tutelles. Une pénurie expliquée par des départs en retraite mais aussi des congés maternité et des arrêts maladie. Et d’autres tribunaux sont impactés en Maine-et-Loire. A Angers, il manque des magistrats et des directeurs de greffes, et même trois présidents de chambre à la Cour d’appel.