Déconfinement : les terrasses rouvriront à 50% de leurs capacités le 19 mai

11 mai 2021 à 7h15 par Arnaud Laurenti

"Nous touchons au but" : le premier ministre Jean Castex précise dans une interview au Parisien les contours d'un retour progressif à la normale, sur fond d'accélération de la campagne de vaccination contre le Covid-19, désormais ouverte aux plus de 50 ans. Le chef du gouvernement sera l'invité du 20H de France 2 ce mardi soir.

ALOUETTE
Crédit: Archives

"Je le dis de la façon la plus claire : nous sommes enfin en train de sortir durablement de cette crise sanitaire. Évidemment, cette sortie va se faire de façon progressive, prudente et accompagnée. Mais la tendance est claire, nous touchons au but et c'est une bonne nouvelle", a déclaré le chef du gouvernement dans un entretien au Parisien. Jean Castex sera l'invité du 20H de France 2 ce mardi 11 mai.

Des réouvertures limitées par des jauges

À neuf jours de la réouverture des terrasses, de certains commerces et d'autres activités en France, Matignon a apporté des précisions notamment sur les modalités d'ouverture des cafés, bars et restaurants.

Ces derniers pourront rouvrir dès le 19 mai pour des tablées de six convives, puis leurs salles le 9 juin, mais ils devront se limiter à la moitié de la capacité de celles-ci.

Les musées, les bibliothèques ainsi que les commerces pourront également rouvrir en respectant une jauge de 8 m² par personne. Les cinémas, théâtres et spectacles assis devront limiter leur jauge à 35% de leurs capacités, avec un plafond de 800 personnes.

Le Premier ministre a également confirmé l'assouplissement des rassemblements en extérieur, avec une limite de 10 personnes, contre 6 actuellement.

Alors que la France s'apprête à desserrer l'étau des restrictions, la campagne de vaccination s'intensifie. Depuis lundi, les centres de vaccination sont ouverts à tous les plus de 50 ans qui ont trouvé un rendez-vous, sans condition de santé. 

Depuis ce mardi matin, toutes les personnes majeures ont également la possibilité de prendre rendez-vous sur les créneaux restés libres le jour même et le lendemain.

18 millions de doses

Avec plus de 18 millions de premières doses injectées, le gouvernement espère tenir son objectif de 20 millions de premières injections mi-mai, soit "au sortir du week-end de l'Ascension", même si les "hésitations" autour du vaccin AstraZeneca "nous ont fait baisser de rythme, a souligné le Premier ministre.

"Si on arrive à vacciner plus vite qu'aujourd'hui, on peut atteindre les 50% de vaccinés début juillet. Et si on était à un niveau de circulation bas, rêvons, 5 000 (cas) par jour (contre un peu moins de 20 000 actuellement) alors, oui, on pourrait aborder l'été dans de bonnes conditions", a projeté lundi matin sur France Inter l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique qui guide le gouvernement.

Vacciner plus, mais avec ou sans AstraZeneca ? Interrogé sur la possibilité d'élargir le vaccin du laboratoire anglo-suédois aux moins de 55 ans, le ministre de la Santé Olivier Véran a semblé enterrer l'hypothèse en répondant "probablement non à l'heure actuelle".

La Haute autorité de santé (HAS) se prononcera sur le sujet en "milieu de semaine", a-t-elle indiqué à l'AFP.

Elle avait décidé mi-mars de restreindre l'utilisation de ce vaccin aux plus de 55 ans seulement à cause de rares cas de thromboses atypiques. Olivier Véran avait saisi l'instance fin avril sur une éventuelle autorisation pour tous les volontaires, quel que soit leur âge, s'ils signaient une décharge.

(avec AFP)