Dégradation d'un stand LGBT à La-Roche-sur-Yon : 12 étudiants devant la Justice

30 mai 2019 à 7h41 par Rédaction Alouette

<p>12 étudiants de l'ICES de La-Roche-sur-Yon sont convoqués le 18 juillets prochain pour dégradations, injures homophobes et violences présumées.</p>

ALOUETTE

Douze �tudiants de l'ICES de La Roche-sur-Yon sont renvoy�s devant la justice suite � la d�gradation d'un stand LGBT, le 18 mai dernier, place Napol�on. Les pr�venus sont �galement poursuivis pour des injures homophobes et des violences pr�sum�es.

Tous les �tudiants viennent du m�me �tablissement

L'enqu�te "a permis l'audition de plaignants, de t�moins, ainsi que de 18 jeunes gens �g�s de 19 � 22 ans, en qualit� de mis en cause, dont deux sous le r�gime de la garde � vue", a d�clar� dans un communiqu� Herv� Lollic, le procureur de la R�publique de La Roche-sur-Yon.

Tous sont des �tudiants de l'Institut catholique d'enseignement sup�rieur (ICES), fond� par Philippe de Villiers en 1985, mais "aucun �l�ment du dossier" ne permet de faire un lien entre l'appartenance � cet �tablissement et les faits, selon le parquet.

Les 18 mis en cause sont 14 jeunes hommes et quatre jeunes femmes, tous avec un casier judiciaire vierge. Deux font l'objet d'un rappel � la loi et quatre b�n�ficient d'un classement sans suite, a pr�cis� M. Lollic.

Tous les autres �tudiants sont renvoy�s devant la justice notamment pour des faits d'"injures � raison de l'orientation sexuelle", auxquels s'ajoutent pour certains des faits de "violences", avec ou sans incapacit�.

L'audience a �t� fix�e au 18 juillet � 09H00 devant le tribunal correctionnel.

Dans plusieurs vid�os diffus�es sur les r�seaux sociaux, un groupe de jeunes hommes avait �t� aper�u en train de commettre des d�gradations sur un stand du centre LGBT de Vend�e, install� le 18 mai sur la place Napol�on de La Roche-sur-Yon, � l'occasion d'une "journ�e de lutte contre l'homophobie et la transphobie". Certains portaient un drapeau ou un sweat � l'effigie de La Manif pour tous et scandaient "Homo-folie �a suffit !".

"Nous sommes empoisonn�s par cette minorit' qui est "radicalis�e, tr�s politis�e", avait d�clar� �ric de Labarre, le pr�sident de l'ICES qui compte 1.300 �tudiants. Des conseils disciplinaires se sont tenus mardi pour treize �tudiants impliqu�s dans les faits, mais les �ventuelles sanctions n'�taient pas encore connues mercredi.

Suite � la pol�mique provoqu�e par l'affaire, l'�tablissement avait �t� la cible de d�gradations. Le parquet de La-Roche-sur-Yon a ouvert une enqu�te.

 

(avec AFP)