Des billets de train bientôt remboursés à 100% en cas de retard ?

28 avril 2021 à 5h50 par Emma Piau

Le Parlement européen veut mettre en place un dispositif d’indemnisation pour les passagers dont le train ne part pas à l’heure prévue. À partir de 60 minutes de retard, les voyageurs pourraient voir leur billet remboursé intégralement, reporter leur voyage ou être acheminés à destination sans frais supplémentaires.

ALOUETTE
Crédit: Unsplash

Rembourser à 100% les billets de train en cas de retard ? C’est la nouvelle mesure sur laquelle les députés européens se penchent en cette année 2021 désignée comme l’année de promotion du train.

Remboursement à 100%

“En cas de retard supérieur à 60 minutes, les voyageurs pourront choisir d’être remboursés à 100%, de poursuivre leur voyage ou d’être réacheminés dans des conditions similaires sans coûts supplémentaires”, indique le Parlement européen.

Ainsi, si votre train est en retard de plus d’une heure, vous pourrez décider de ne pas monter à bord et d’être remboursé intégralement de votre billet. Vous pourrez aussi choisir de reporter ce voyage à plus tard sans aucun frais. Et si vous voulez maintenir votre trajet, la compagnie ferroviaire, en l’occurrence la SNCF en France, devra faire en sorte de vous emmener à destination sans coût supplémentaire. “Si nécessaire, des repas et des rafraîchissements devront être offerts et les dépenses de logement devront être remboursées”, ajoutent les députés européens.

À partir de 100 minutes de retard, si la compagnie ferroviaire n’a rien mis en place pour vous acheminer à destination, vous pourrez réorganiser votre voyage par vos propres moyens et obtenir un remboursement des frais engendrés plus tard, résume le site Capital.fr.

Le fonctionnement actuel de la SNCF                                        

Actuellement, la SNCF mène déjà une politique de remboursement pour les voyageurs dont le train a du retard, mais elle moins avantageuse. Sur un trajet avec TGV INOUI ou INTERCITES, les voyageurs peuvent être remboursés de 25 à 75% du prix de leur billet de train, selon la durée du retard. Pour les OUIGO, le remboursement peut s’élever à maximum 50% du prix du billet.

Les trains régionaux exclus

Les trains régionaux ne seront pas concernés par ce projet du Parlement européen. C’est d’ailleurs déjà le cas à la SNCF : les TER et Transiliens ne proposent aucune offre de dédommagement en cas de retard.