Deux cargos à voile construits à Saint-Nazaire d'ici 2021

2 juillet 2019 à 12h39 par Arnaud Laurenti

L'armateur nantais Neoline a retenu la société Neopolia, basée à Saint-Nazaire, pour la construction de ses deux premiers cargos à voile, dont la mise à l'eau est prévue en 2021.

ALOUETTE
Le cargo à voile "Neoliner" de Neoline
Crédit: NEOLINE

Des "ambassadeurs" de la transition énergétique

Ces navires "à propulsion principale vélique" auront "vocation à devenir de véritables ambassadeurs à l'international des entreprises du territoire, et à incarner la capacité de la France à réaliser sa transition énergétique dans le domaine du transport maritime", ont déclaré Neoline et Neopolia dans un communiqué commun.

La lettre d'intention de commande devrait être signée vendredi à Exponantes, qui accueille jusqu'au 10 juillet l'exposition "La Mer XXL", ont indiqué les deux entreprises.

La société ligérienne Neopolia, basée à Saint-Nazaire et issue du réseau qui rassemble 235 entreprises industrielles des Pays de la Loire, a été retenue après un appel d'offres international lancé auprès d'une quinzaine de chantiers navals.

"Notre équipe se consacre maintenant pleinement, avec l'appui de Neopolia et de l'ensemble de nos partenaires, à mobiliser le financement nécessaire à la concrétisation de ce projet industriel innovant, écologique et emblématique pour la région Pays de la Loire et la France", a déclaré Michel Pery, le président de Neoline, fondée en 2015 et spécialisée dans le transport maritime durable.

Les navires rouliers à voiles permettent de diminuer leur empreinte carbone de 80 à 90%, selon Neoline, dont la première ligne avec ce type de cargos devrait relier Saint-Nazaire à la côte Est américaine et Saint-Pierre-et-Miquelon.

La construction de ces deux cargos innovants doit débuter fin 2019 pour une durée de deux ans. Leur coût total est estimé entre 80 et 90 millions d'euros environ, selon Neopolia.

(avec AFP)