Deux enfants morts en Vendée: la mère mise en examen pour meurtre

13 mai 2015 à 14h28 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Une m�re de famille a �t� mise en examen mercredi pour le meurtre de ses deux enfants retrouv�s noy�s � ses c�t�s dans une rivi�re de Vend�e le 2 mai, a-t-on appris dans un communiqu� du procureur de la R�publique de La Roche-sur-Yon, Herv� Lollic.

La femme avait �t� dans un premier temps hospitalis�e en psychiatrie avant que son �tat de sant� ne permette de l'entendre, en milieu hospitalier mais sous le r�gime de la garde � vue, mardi 12 mai.

"Elle y a reconnu avoir, en tout d�but d'apr�s-midi du 2 mai, volontairement donn� la mort par noyade � ses deux enfants, ne supportant pas la perspective qu'ils puissent rencontrer dans la vie les m�mes difficult�s importantes qu'elle estimait rencontrer. Ces propos sont en concordance avec ceux tenus lors d'une expertise psychiatrique ordonn�e juste apr�s l'hospitalisation", explique le procureur.

Mercredi matin, le parquet a ouvert une information judiciaire pour meurtres sur mineurs de 15 ans. La m�re de famille a �t� mise en examen par un juge d'instruction pour ces chefs, et elle fait l'objet d'un mandat de d�p�t. "La mise en cause sera effectivement incarc�r�e en milieu p�nitentiaire, m�dicalis� ou non, d�s que son �tat de sant� le permettra", a pr�cis� M. Lollic.

Le samedi 2 mai apr�s-midi, la m�re de famille de 34 ans, qui r�side dans le sud du Maine-et-Loire, a �t� retrouv�e dans la S�vre nantaise, immerg�e jusqu'au cou, choqu�e et semi-consciente, tenant dans ses bras son gar�on de six ans, qui n'a pas pu �tre r�anim�. Peu apr�s, les gendarmes ont retrouv� le corps du deuxi�me enfant, une petite fille de quatre ans.

"Apr�s les premiers soins m�dicaux et de brefs propos dans lesquels elle s'accusait d'avoir tu� ses enfants, une hospitalisation psychiatrique sous contrainte de la m�re des enfants �tait m�dicalement prescrite", explique M. Lollic.

Une autopsie a confirm� la mort des enfants par noyade.

Les faits ont eu lieu � proximit� du viaduc ferroviaire de Barbin, haut de 38 m�tres et sc�ne r�guli�re de suicides, qui enjambe la S�vre nantaise � proximit� de Mortagne-sur-S�vre.

gvy/bar/nm

(AFP)