Deux plaisanciers sauvés par leur gilet de sauvetage

15 août 2015 à 15h59 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

...cela s'est pass� au large de Royan et Penmarch 

Le communiqu� de la pr�fecture maritime de l'Atlantique

Deux sauvetages gr�ce au port de gilets gonflables Le vendredi 14 ao�t ont eu lieu deux sauvetages de personnes tomb�es � la mer. Ces sauvetages ont �t� facilit�s par le port de gilets gonflables, les v�tements � flottabilit� int�gr�e (VFI) dont le port est fortement recommand� pour tous les usagers de la mer. Ces �v�nements d�montrent une nouvelle fois que les gilets sauvent des vies. Hier vers 17h50, le skipper d?un voilier de 10 m�tres est tomb� � l?eau � une dizaine de nautiques au sud du phare de la Palmyre, situ� pr�s de Royan. Les autres passagers, inexp�riment�s, n?ont pu man?uvrer le voilier pour r�cup�rer l?homme � la mer, et, port�s par le vent, ont r�ussi � rejoindre en urgence port Medoc o� ils ont donn� l?alerte. Le Centre R�gional Op�rationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Etel a alors d�clench� les op�rations de sauvetage, coordonnant l?action de l?h�licopt�re de la s�curit� civile Dragon 33, de la vedette de la gendarmerie maritime P613 Charente et celle de canot tout-temps SNS 085 de la SNSM. Ce dernier retrouve le naufrag� � 19h35, gr�ce � la bonne visibilit� offerte par le port du gilet gonflable. L?homme, en hypothermie apr�s pr�s de 2 heures dans l?eau, a �t� conduit � l?h�pital. Son gilet lui a certainement sauv� la vie. Dans le m�me temps, pr�s de Penmarch, un homme septuag�naire, lui aussi muni de son gilet � flottabilit� positive, tombe de son annexe et se retrouve � la d�rive. A 17h46, l?alerte est donn�e par des t�moins sur la c�te. Le CROSS Etel coordonne alors l?intervention de l?h�licopt�re Dragon 29 de la s�curit� civile, une embarcation pneumatique des pompiers et la vedette SNS 099 de la SNSM. D�rivant vers la c�te, l?homme peut �tre r�cup�r� par des t�moins de la sc�ne, apr�s plus de vingt minutes pass�es dans l?eau. Il est emmen� � l?h�pital de Pont L?Abb� par le v�hicule de secours et d?assistance aux victimes (VSAV) des pompiers.