Elections - en Pays de la Loire le PS et les Verts fusionnent malgré le désaccord sur #NDDL

7 décembre 2015 à 21h04 par Rédaction Alouette

ALOUETTE
Communiqu� de presse :
Christophe Clergeau (PS) et Sophie Bringuy (EELV) annoncent la fusion de leurs listes en Pays de la Loire
Le premier tour des �lections r�gionales en Pays de la Loire laisse entrevoir un second tour victorieux pour la gauche. Les �lecteurs l?ont en effet plac�e en situation de ballotage favorable. Cette dynamique doit s?amplifier gr�ce au rassemblement des forces de gauche et des �cologistes en vue du second tour.
 
C?est le choix qu?ont annonc� conjointement Christophe Clergeau et Sophie Bringuy. Dans un contexte in�dit de triangulaire, il appara�t en effet plus que jamais n�cessaire de faire un front commun tant face au FN qu?� une droite r�gionale dure qui reprend ses th�mes de pr�dilection, bien loin des valeurs d?ouverture, de dialogue et de coop�ration des Pays de la Loire. � Face � la droite d�complex�e, nous revendiquons avec enthousiasme nos valeurs et nos convictions ! � d�clarent les deux candidats.
 
Tout au long de la campagne, tant Christophe Clergeau que Sophie Bringuy ont affirm� qu?ils partagent � 80% la m�me volont� politique, la m�me coh�rence, la m�me fiert� du bilan de l?action accomplie avec Jacques Auxiette. Forts de ces convergences mais aussi de leurs diversit�s qui se compl�tent, ils ont su trouver un terrain d?entente mutuelle dans un esprit de coalition et de progr�s.
 
Le dossier de Notre-Dame-Des-Landes, comme l?ensemble des propositions programmatiques des deux listes, a fait l?objet d?un �change approfondi, dans la clart� des convictions des uns et des autres. Un texte commun sur la question de l?a�roport (ci-joint) a recueilli l?accord de tous. Il sera mis en ?uvre.
 
D?autres points d?accord importants ont �t� d�gag�s permettant de mener une action collective renouvel�e les prochaines ann�es et de continuer � faire avancer les Pays de la Loire sur le chemin d?un progr�s social et �cologique.
 
Parmi ceux-l� :
1.       La priorit� accord�e � l?emploi, en utilisant la transition �nerg�tique et �cologique comme un levier pour de nouveaux gisements d?emplois en Pays de la Loire. La coalition reprend � son compte l?objectif de 45 000 emplois dans ce secteur
 
2.       Le d�veloppement des transports ferroviaires en accord avec la comp�tence r�gionale pour soutenir les transports urbains � Nantes, au Mans? gr�ce � l?investissement dans les �toiles ferroviaires. Le combat pour le maintien des lignes menac�es (Nantes-Quimper, Caen-Le Mans-Tours, Nantes-Bordeaux) et la r�ouverture de gares comme � Velluire ou le soutien de la desserte de Lu�on par exemple
 
3.       La gratuit� des transports scolaires et la limitation des temps de transports des jeunes � 35 minutes maximum
 
4.       Une action renforc�e vers les jeunes en situation de d�crochage scolaire : un jeune, une solution, gr�ce � l?amplification de l?action des plateformes de suivi et d?appui aux d�crocheurs
 
5.       Un contrat de gouvernance interne pour une action encore plus solidaire de la future majorit�, des engagements �thiques et un fonctionnement transparent de l?action r�gionale. Un droit de p�tition citoyenne enfin, pour permettre aux citoyens de se saisir des d�bats r�gionaux.
 
Christophe Clergeau et Sophie Bringuy affirment leur confiance dans leur capacit� � mettre en ?uvre leur programme commun pour continuer � faire des Pays de la Loire une r�gion ambitieuse, �cologique et solidaire. Une nouvelle phase de la campagne s?ouvre, avec une nouvelle dynamique pour la gauche et les �cologistes.
 
ANNEXE / Notre-Dame-des-Landes
Le projet de Notre-Dame-des-Landes fait l?objet d?un fort d�saccord entre �cologistes et socialistes depuis de nombreuses ann�es. La liste conduite par Christophe Clergeau r�affirme son soutien � la r�alisation de ce projet ; celle conduite par Sophie Bringuy, son opposition � ce projet, et son soutien � l?optimisation de Nantes-Atlantique.
 
Recours multiples, suspension des proc�dures et installation d?une "commission du dialogue", expertises compl�mentaires qui n?ont pas r�gl� les controverses, le projet connait de multiples reports.
 
Le Pr�fet des Pays de la Loire a indiqu� que depuis les attentats du 13 novembre, les services de l?�tat doivent faire face � de nouvelles priorit�s en mati�re d?ordre public.
 
Aucune date de d�marrage des travaux n?est publiquement avanc�e, ce qui rend incompr�hensible l'acc�l�ration brutale par AGO Vinci, concessionnaire de l'Etat, des proc�dures d'expulsion de familles et d?agriculteurs habitant l�galement sur le site avant la DUP. Pour nous, ces expulsions ne peuvent pas intervenir sans mise en ?uvre effective du transfert d?a�roport. 
 
Partisans ou adversaires du projet, cette situation ne satisfait personne. La R�gion, acteur public partenaire de l?Etat, doit prendre des initiatives qui prennent en compte cette situation de fait.
 
Concernant les impacts environnementaux du projet d'a�roport � Notre-Dame-des-Landes, des �tudes et des concertations compl�mentaires sont demand�es par la Commission europ�enne. La R�gion y contribuera au regard de ses comp�tences actuelles et � venir.
 
Par ailleurs, dans le cadre du comit� de suivi du contrat de concession, il est n�cessaire de prendre en compte les ann�es suppl�mentaires d'exploitation de Nantes Atlantique. Une �tude ind�pendante sur son optimisation sera d�cid�e par la r�gion. Elle int�grera les perspectives actualis�es d?augmentation du trafic, le Plan d'exposition au bruit actualis�, les donn�es environnementales, les enjeux juridiques et les co�ts d?am�nagements n�cessaires. Cette �tude sera lanc�e d�s le d�but du mandat, avec l?objectif de la conclure avant fin septembre 2016.
Le cahier des charges sera �labor� dans la recherche du consensus entre les partisans du projet de Notre-Dame-des-Landes et de ceux de l?optimisation de Nantes-Atlantique, et finalis� par accord entre les groupes de la majorit�. L?ex�cutif r�gional commandera cette �tude. Elle fera l?objet d?un suivi par l?ex�cutif r�gional en associant les pr�sident(e)s de groupe et les parties prenantes. Cette �tude sera conduite dans la transparence, et l?ensemble des donn�es sera rendu public.