Covid-19 : partagez vos messages de soutiens sur Alouette avec #unpeudamour -> en savoir plus
Infos

Electrocutée par une friteuse : l’affaire jugée à Nantes

27 février 2020 à 08h35 Par Nicolas Mezil
Les faits se sont déroulés au restaurant administratif du Palais de Justice d'Angers
Crédit photo : Archives

Les faits se sont produits en 2015. Une jeune femme de 19 ans, alors intérimaire au service restauration du palais de justice d’Angers, est électrocutée alors qu’elle allume une friteuse. Le tribunal des affaires sociales de Nantes s’est penché sur le dossier ce mercredi.

La jeune femme travaillait en juillet comme intérimaire au restaurant du palais de Justice d’Angers. Alors qu’un magistrat lui demande des frites, elle démarre la friteuse. C’est alors que l’appareil lui envoie une décharge. C’est un agent de sécurité qui la ranimera in extremis. L’accident vaudra à la jeune femme un arrêt de travail d’un an.

Qui est responsable ?

Le parquet d’Angers a, d’abord, classée l’affaire sans suite, avant qu’elle ne soit transférée à Nantes. Le volet pénal est toujours en cours d’instruction. C’est donc le tribunal des affaires sociales qui était appelé à statuer ce mercredi, avec une question : à qui la faute ? L’employeur qui a proposé l’intérimaire à ce poste ou l’entreprise de restauration ou l’association du restaurant administratif ou encore le Ministère de la Justice. Une chose est sûre : deux experts ont conclu que l’accident résulte d’un dysfonctionnement technique de la friteuse.

Le tribunal des affaires sociales de Nantes rendra se décision le 10 avril.