Enlèvement en Haïti : une Mayennaise et un Breton parmi les religieux

12 avril 2021 à 10h36 par Arnaud Laurenti

Sept religieux catholiques, dont cinq Haïtiens et deux Français, ont été enlevés dimanche à Haïti, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la Conférence des évêques de ce pays pauvre des Caraïbes en proie à une forte insécurité.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

Le groupe a été kidnappé en matinée à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, alors qu'il "se rendait à l'installation d'un nouveau curé", a expliqué le père Loudger Mazile.

Les ravisseurs réclament un million de dollars de rançon, a-t-il précisé.

Le groupe comprend quatre prêtres et une religieuse haïtiens ainsi que deux Français originaires de l'Ouest de la France, une religieuse du département de la Mayenne, Agnès Bordeau, et un prêtre de l'Ille-et-Vilaine qui vit en Haïti depuis plus de trente ans, Michel Briand.

Les cinq prêtres appartiennent à la Société des prêtres de Saint-Jacques basée à Guiclan (Finistère). "Cinq prêtres de notre institut missionnaire ont été enlevés", a confirmé lundi à l'AFP le supérieur général, Paul Dossous.

"On essaye de prier en étant aussi actifs. Nous sommes en train de négocier. Le contact est fait, ça c'est important", a-t-il souligné. La société missionnaire compte une quinzaine de prêtres en Haïti dont les cinq enlevés, sur un total de 80 prêtres et une vingtaine de séminaristes présents aussi en France, au Brésil et au Canada.

Une religieuse du Maine-et-Loire

Selon France 3 Pays-de-la-Loire, la religieuse enlevée en Haïti est membre de la communauté de la Providence, basée à la Pommeraye, dans le Maine-et-Loire. Agnès Bordeau, âgée de près de 80 ans et Mayennaise, travaillait depuis 2018 en Haïti auprès des plus démunis à travers l'association Cas Honduras basée en Mayenne.